icon-information icon-mail icon-alert icon-arrow-bottom icon-arrow-left icon-arrow-right icon-arrow-up icon-chat icon-check icon-clock icon-close icon-currency icon-dropdown icon-marker icon-phone icon-website icon-question icon-medal icon-star-filled icon-star icon-plain icon-answer icon-reply icon-next icon-prev icon-tools icon-dropdown-menu icon-medal icon-list icon-favourite icon-plus icon-profile icon-project icon-trash icon-play icon-tool icon-youtube icon-facebook icon-twitter icon-googleplus icon-linkedin icon-document icon-download icon-search icon-share-googleplus icon-share-linkedin icon-share-pinterest icon-share-twitter icon-share-facebook icon-share-like icon-check-contour icon-circle-arrow-left icon-circle-arrow-right
3000 artisans qualifiés en France
36 conseillers à votre service
Respect de vos données personnelles Respect de vos données
Gratuit et sans engagement

Je définis mon projet de travaux

Un conseiller me rappelle

Des artisans qualifiés me contactent sous 48h

Je reçois jusqu'à 4 devis détaillés

Ils ont testé


Vous souhaitez faire installer une chaudière au gaz, bois, fioul ou électrique ? Homly You vous aide à trouver les meilleurs artisans, près de chez vous, pour installer l'appareil qui répondra à vos besoins. Pour obtenir gratuitement jusqu’à 4 devis de chauffagistes, complétez notre formulaire !

 

Solution de chauffage très populaire, la chaudière a vu ses performances augmenter significativement au cours des 30 dernières années. Accessibles et performantes, les chaudières à gaz, fioul et bois ont vu leur taille diminuer tout en produisant de meilleurs rendements et en devenant plus silencieuses. Des innovations telles que les chaudieres à micro-cogénération commencent également à se démocratiser.

 

 

Installation de chaudière : quel modèle choisir ?

 

Les chaudières sont des générateurs de chaleur. Leur rôle est de récupérer la chaleur dégagée par la combustion et de la faire circuler, en la transférant vers l’eau qui circule au travers du réseau de distribution de chaleur jusqu’au émetteurs. Elles peuvent également chauffer l’eau sanitaire que vous utilisez à la maison.

 

Les deux principaux combustibles utilisés pour les chaudières modernes sont le gaz et le fioul, pour lesquels deux types de chaudières existent.

 

Plus performante que la chaudière basse température, la chaudière à condensation (appelée désormais chaudière à Haute performance énergétique) permet de récupérer l’énergie contenue dans les fumées de combustion en condensant la vapeur d’eau et d’envoyer l’énergie ainsi récupérée dans le circuit de chauffage, cette énergie s’ajoutant à celle obtenue par la combustion.

 

L’installation d’une chaudière à condensation  nécessite le raccordement au circuit d’eaux usées pour l’évacuation des condensats c’est-à-dire l’eau liquide résultant du processus de condensation de la vapeur), ainsi que la création ou l’adaptation d’un conduit d’évacuation des gaz brulés.

 

Ainsi, en rénovation, en fonction de la configuration existante, l’installation d’une chaudière à condensation  suppose des travaux d’adaptation de l’existant qui peuvent être plus ou moins lourds.

 

Niveau coût, le prix d’une chaudière gaz à condensation oscille entre 4.000 et 7.000 €, et entre 7000 et 10000 € pour une chaudière à condensation fioul.

 

De plus, pour pouvoir "condenser", une chaudière à condensation doit fonctionner avec des emeteurs basse température (adiateur aluminium basse température, plancher chauffant ou ventilo-convecteurs). Si vos émeteurs ne sont pas adaptés et que vous n'envisagez pas d'en canger, une chaudière « classique » (basse, voire haute température) sera plus adaptée à l’installation existante : votre chaudière condensation ne serait dans ce cas qu’une chaudière basse température de luxe !

 

Mais le jeu en vaut la chandelle, car l’installation de cette solution de chauffage permet de réaliser jusqu’à 30% d’économies pour une chaudière gaz et 35% pour une chaudière fioul (avec un rendement optimal qui peut être supérieur à 100% si votre circuit de chauffage est un circuit basse température, où l’eau circule entre 25 et 50°C).

 

De plus, si votre logement a été construit depuis plus de deux ans et constitue votre habitation principale, l’installation d’une chaudière à condensation est éligible au CITE (30% du coût de l’appareil déductibles de vos impôts), ou à l’Eco-PTZ dans le cadre d’un bouquet de travaux.

 

A noter : les chaudières gaz à condensation avec une puissance inférieure ou égale à 70kW sont éligibles aux aides financières sous réserve qu’elles présentent une efficacité énergétique (ETAS) pour le chauffage supérieure ou égale à 90%. Un élément qui doit être présent sur votre facture d’installation de chaudière.

Remplaçante « standard » des anciennes chaudières, la chaudière « basse température » chauffe l’eau du réseau de chauffage à une température plus faible que ces dernières (40° contre 90°), ce qui permet d’assurer un meilleur rendement par rapport aux anciens modèles (jusqu’à 15% d’économies réalisées).

 

Son principal intérêt réside dans son coût plus abordable que celui de la chaudière à condensation (entre 3000 € et 6000 €)  et dans sa facilité d’installation (elle ne nécessite pas de travaux d’adaptation des conduits d’évacuation des gaz brulés, ni de raccord aux canalisations d’évacuation des eaux usées).

 

Par contre, pour obtenir un rendement satisfaisant, il vous faudra peut-être changer vos émetteurs pour les remplacer par des émetteurs basse température.

 

De plus, moins efficace que la chaudière à condensationson installation ne donne pas droit aux aides financières et ce type de chaudière devrait disparaitre progressivement avec la mise en œuvre de la Directive Européenne Ecoconception (en 2018, les chaudières installées devront avoir un  rendement global minimum de 86%, ce qui semble difficile à atteindre avec cette technologie).

 

 

 

Vous souhaitez optez pour le bois comme source d’énergie ? Il existe également des chaudières performantes pour profiter de cette énergie renouvelable, qui est aussi la moins chère du marché.

Quant aux chaudières à micro-cogénération, elles permettent de combiner chauffage et production d’électricité.

 

Les chaudières à bois nouvelle génération et les chaudières à granulés ont le vent en poupe : elles présentent d’excellents rendements et constituent un mode de chauffage très bon marché sur le long terme, le bois étant la source d’énergie la moins chère.

 

Assez chère (prix oscillant entre 3000 et 8000 € pour une chaudière à buche et entre 9000 et 13000 € pour une chaudière à granulés hors pose, auxquel il faut ajouter le silot, le conduit d'évacuation des fumées...), l’installation d’une chaudière bois est cependant vite rentabilisée. De plus, l’installation d’une chaudière bois ou granulés est éligible au CITE (30% du prix d’achat de votre chaudière déduits de vos impôts).

 

Les principaux inconvénients pour l’installation de ce type de chaudières sont :

  • l’espace requis pour stocker les buches ou les granulés (qui prennent trois fois moins de place que les bûches)
  • l’entretien régulier de la chaudière (en période hivernal, il faut vider le cendrier de la chaudière chaque semaine pour les granulés, davantage pour les buches)
  • et, pour la chaudière bois, l’approvisionnement quotidien  de la chaudière. Ce désagrément ne concerne pas la chaudière à granulés, qui est en général alimentée automatiquement par une vis sans fond reliée au silo de stockage : ainsi l’approvisionnement varie selon la taille du silo et peut n’avoir lieu qu’une fois l’an.
Existantes en bois granulés (mais elles sont rares et chères) ou gaz, les chaudières à micro-cogénération permettent de fournir simultanément chaleur (pour votre chauffage et votre eau chaude sanitaire) et électricité.
 

En pratique, une chaudière micro-cogénération est une chaudière à condensation à laquelle est intégrée un moteur qui produit une énergie mécanique entraînant un alternateur qui produit de l’électricité. L’énergie thermique produite par la production d’électricité est récupérée pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire du logement. Rien ne se perd, tout se transforme !

 

Ainsi, l’installation d’une chaudière à micro-cogénération vous permet de de vous chauffer et de devenir producteur d’électricité (ce qui allège sensiblement vos factures d’électricité).

 

Encore peu répandue, la chaudière à micro-cogénération coute cher (10000 à 20000 €), mais son prix devrait baisser avec sa démocratisation. Et elle est éligible au CITE !

 

 

Installation de votre chaudière : Où l’installer, par qui et comment procéder ?

 

L’installation de votre chaudière doit être effectuée dans le respect des bonnes pratiques et des normes de sécurité en vigueur, par un professionnel dument certifié pour le type de chaudière posée (qualigaz pour une installation de chaudière à gaz, qualibois pour une installation de chaudière bois, qualifioul pour une chaudière fioul…).

 

En fonction de votre habitat, du type de chaudière choisi et sous les conseils d’un professionnel qualifié, votre nouvelle chaudière pourra être installée au sol ou au mur.

 

Pour obtenir un rendement optimal, en fonction de la chaudière que vous choisissez et de votre installation d’émetteurs existante, votre chauffagiste pourra vous recommander d’installer des émetteurs basse température et d’isoler votre réseau de distribution (isolation éligible au CITE).

 

Enfin, l’installation de votre chaudière doit obligatoirement être prise en charge par un professionnel RGE si vous souhaitez obtenir les aides financières telles que le CITE, l’eco PTZ, la TVA à 5,5%...

 

Pour vous faire conseiller et comparer plusieurs devis de professionnels spécialisés dans l’installation de chaudière, c’est ici !

 

 

 

 

Vous recherchez un chauffagiste pour l’installation de votre chaudière ?

Nos pros proposent d’autres services qui peuvent vous intéresser :

Ils parlent de nous