icon-information icon-mail icon-alert icon-arrow-bottom icon-arrow-left icon-arrow-right icon-arrow-up icon-chat icon-check icon-clock icon-close icon-currency icon-dropdown icon-marker icon-phone icon-website icon-question icon-medal icon-star-filled icon-star icon-plain icon-answer icon-reply icon-next icon-prev icon-tools icon-dropdown-menu icon-medal icon-list icon-favourite icon-plus icon-profile icon-project icon-trash icon-play icon-tool icon-youtube icon-facebook icon-twitter icon-googleplus icon-linkedin icon-document icon-download icon-search icon-share-googleplus icon-share-linkedin icon-share-pinterest icon-share-twitter icon-share-facebook icon-share-like icon-check-contour icon-circle-arrow-left icon-circle-arrow-right
3000 artisans qualifiés en France
36 conseillers à votre service
Respect de vos données personnelles Respect de vos données
Gratuit et sans engagement

Je définis mon projet de travaux

Un conseiller me rappelle

Des artisans qualifiés me contactent sous 48h

Je reçois jusqu'à 4 devis détaillés

Ils ont testé


Vous voulez équiper votre logement d'une pompe à chaleur ? Géothermique, aérothermique ou aquathermique : Homly You vous aide à trouver les meilleurs artisans, près de chez vous, pour vous conseiller et installer votre système. Pour obtenir gratuitement jusqu’à 4 devis, complétez notre formulaire !

 

Les pompes à chaleur permettent de puiser l’énergie des sols et de l’air pour la restituer dans votre logement.

 

De façon générale, une pompe à chaleur prélève de la chaleur depuis une source (qui peut être le sol du jardin, l’air environnant ou encore l’eau d’une nappe) et en augmente sa température pour restituer la chaleur à une température plus élevée dans le logement.

 

En l’absence de combustion, elles produisent peu de gaz à effet de serre (les GES liés à l'electricité nécassaire à leur fonctionnement) et sont une alternative qui séduit de plus en plus de foyers.

 

En rénovation, l’installation d’une pompe à chaleur bien dimensionnée et réalisée dans les règles de l’art peut permettre de diviser fortement les consommations d’énergie (jusqu’à 3 fois moins d’énergie consommées).

 

Certaines pompes à chaleur peuvent également fonctionner sur un mode réversible, pour produire de la fraicheur dans le logement pendant la saison chaude.

 

 

Les différents modèles de pompe à chaleur et leur fonctionnement.

 

Il existe deux principaux modèles de « PAC » ou « Pompes à chaleur » :

 

  • Les PAC géothermiques : elles prélèvent l'énergie provenant de la terre, et puisent la chaleur dans le sol ou l’eau d’une nappe (elles sont soit sur forages, soit sur l’eau de la nappe phréatique).  

 

  • Les PAC aérothermiques : elles puisent la chaleur dans l’air ambiant, à l’intérieur ou à l’extérieur de votre logement.

 

À partir de cette différenciation de pompe, on distingue les modèles suivants, le premier terme de l’expression désignant la source du prélèvement de la chaleur tandis que le deuxième terme désigne le système d'émission de la chaleur :  

 

  • air - air
  • air - eau
  • eau - eau
  • eau glycolée - eau

 

Exception pour le système eau glycolée - eau, qui prélève de la chaleur dans le sol à l’aide de capteurs enterrés dans le sol qui contiennent de l’eau glycolée.

 

Parmi les modèles de pompes à chaleur, on distingue également les modèles fonctionnant à basses et moyennes températures des modèles fonctionnant à hautes températures :

 

Les PAC « basses et moyennes températures » :

 

  • Fournissent de l’eau à une température comprise entre 35 et 45 degrés.
  • Sont performantes et économes, couplées avec des emetteurs adaptès (basse température).
  • Conviennent à des logements à faibles besoins énergétiques et équipés en emetteurs basses températures : planchers chauffants, radiateur aluminium, ventilo-convecteur.

 

Les PAC « hautes températures »

 

  • Fournissent de l’eau à une température supérieure à 50 degrés.
  • Sont moins performantes
  • Conviennent à des logements équipés de vieux émetteurs haute température.

 

 

Quel modèle choisir pour l’installation de votre pompe à chaleur ?

 

Les modèles air-air et air-eau sont les pompes à chaleur les plus choisies parmi les ménages qui désirent s’équiper avec ce type de matériel. Il existent cependant des alternatives qui, si la configuration de votre terrain le permet, peuvent se révéler bien plus efficientes.

 

 

L'installation d'une PAC air-air suppose de tirer un réseau de canalisation de distribution avec un fluide frigorigène : une opération plus complexe et délicate que de tirer un réseau hydraulique moderne qui pourrait accepter toutes les énergies !

 

Comme cette solution utilise la chaleur de l’air extérieur pour chauffer l’intérieur, elle ne convient qu’aux régions où les hivers ne sont pas trop rigoureux. Plus la température extérieure sera basse, plus faible sera le coefficient de performance de votre pompe à chaleur air-air et moindre son efficacité !

 

Une pompe à chaleur air-air suppose également la mise en place d’une unité extérieure, très bruyante.

 

Enfin, les pompes à chaleur air-air ne sont pas éligibles au CITE.

 

In fine, le seul vrai avantage de la pompe à chaleur air-air est la réversibilité du système qui permet de faire du rafraichissement en été.  

Les pompes à chaleur air-eau sont une alternative intéressante qui permet, lorsque l'équipement est bien dimensionné, de réaliser de fortes économies d’énergie.

 

Elles puisent la chaleur dans l'air extérieur pour l’injecter dans le circuit de chauffage de la maison.

 

Les PAC air-eau sont désormais capables de produire de l'eau à haute température et sont donc compatibles avec des radiateurs à eau classiques et à haute température, ce qui en rénovation peut vous éviter d’avoir à changer vos émetteurs. Le rendement des pompes à chaleur air-eau à haute température est cependant moins bon que celui des systèmes fonctionnant à basse température.

 

Côté climat, ce type de pompe peut fonctionner à de faibles températures extérieures (-10° C) mais ses performances en seront amoindries : les pompes à chaleur, comme les systèmes solaires, ont besoin d’un appoint avec une autre source d’énergie (souvent un appoint électrique incorporé, mais il n’est pas rare, pour optimiser les rendements, de conserver la chaudière existante pour l’utiliser en mode de production de chaleur pendant les mois les plus froids de l’année, ou d’opter pour une chaudière hybride).

 

Enfin, les pompes à chaleur air-eau fonctionnent avec un système comprenant une unité extérieure située dans votre espace extérieur (jardin, cours extérieure) et une unité intérieure qui sera reliée à votre circuit de chauffage central. La circulation d’air dans l’unité extérieure, nécessaire au bon fonctionnement, génère beaucoup de bruit : un point à garder à l'esprit lors du dimensionnement et de la configuration de votre installation.

Les pompes géothermiques puisent la chaleur présente dans le sol grâce à un compresseur et la font circuler dans un plancher chauffant (PAC sol-sol) ou dans un circuit hydraulique (PAC sol-eau).

 

Ce système très efficace peut vous faire économiser jusqu’à 60% de vos consommation d’énergie.

 

Pour une performance satisfaisante, il doit cependant fonctionner avec des émetteurs basse température.

 

De plus, la configuration de votre jardin doit permettre l’installation des sondes qui captent la chaleur du sol. 

On distingue deux types de systèmes : 

 

  • La géothermie avec sonde horizontale : les sondes horizontales, enterrées à une profondeur oscillant entre 0,6  et 1,2 mètre de profondeur, supposent une grande surface d’installation. Ce type d' installation, qui capte l’énergie solaire accumulée dans le sol, est sensible au gel (on utile pour les régions froides des capteurs à eau glycolée) et très sensible au dimensionnement.

 

  • La géothermie verticale : des sondes verticales supposant un forage pouvant atteindre 100 m de profondeur, captent la chaleur interne de la Terre. Ce type d'installation est insensible au climat mais nécessite également un bon dimensionnement pour que les puits soient adaptés à la puissance prélevée. 

 

Les sondes elliptiques constituent une solution intermédiaire, avec une superficie requise moins importante que pour les sondes verticales et une profondeur d’installation à 5 m.

Les pompes à chaleur eau-eau fonctionnent comme les pompes à chaleur sol-eau, à la différence près que les calories sont captées dans la nappe phréatique, ce qui présente l’avantage d’avoir une température source constante, comprise entre 7 et 12°C et fait de ce système une alternative performante pour les régions froides.

 

L’installation d’une pompe à chaleur eau-eau suppose la présence d’un point d’eau ou d’une nappe phréatique à proximité, accessible, présentant un débit suffisant et idéalement peu profonde (car plus le système sera profond, plus il demandera d’énergie pour faire monter l’eau vers la pompe).

 

Elle est également un peu plus coûteuse que les systèmes sol-eau car elle nécessite deux forages indépendants : l’un pour amener l’eau à la pompe et l’autre pour renvoyer l’eau à la source et ainsi réalimenter la nappe.

 

Enfin, l’installation d’une pompe à chaleur eau-eau suppose l’obtention d’une autorisation administrative préalable.

 

 

Comment procéder à l’installation d’une pompe à chaleur pour votre logement ?

 

La technologie des pompes à chaleur n’ayant cessé de s’améliorer durant les 30 dernières années, celles-ci produisent désormais de bons rendements énergétiques.

 

Elles requièrent cependant un savoir-faire de professionnel pour procéder à leur bonne installation.

 

Il est important de faire appel aux services de professionnels spécialisés dans l’installation de pompe à chaleur pour bénéficier de leur expertise en ce qui concerne le choix optimal de l’équipement, le dimensionnement  du projet ainsi que l’adaptabilité de l’équipement avec votre logement.

 

De plus, la nocivité des gaz réfrigérants que les pompes à chaleur renferment (avec des pouvoirs de réchauffement climatique de plusieurs milliers de fois supérieurs au CO2) suppose une installation parfaite pour éviter les fuites, désastreuses pour l’environnement.

 

De bons équipements et des services de professionnels qualifiés permettent d’obtenir les meilleures économies d’énergie tout en assurant un confort permanent tout au long de l’année. Nous vous proposons les services de professionnels spécialisés dans l’installation de pompes à chaleur (QualiPAC) et certifiés à la norme RGE .

 

Le choix de professionnels certifiés RGE vous permet de profiter de crédit d’impôt à 30% (sauf pour les pompes à chaleur air-air), de la TVA réduite à 5,5% ainsi que de l’Eco-Prêt à taux zéro dans le cadre d’un bouquet de travaux.

                                                                                                  

Pour vous faire conseiller et comparer plusieurs devis de professionnels spécialisés dans l’installation de pompe à chaleur, c’est ici !

 

 

 

Vous recherchez un professionnel pour l’installation d’une pompe à chaleur ?

Nos pros proposent d’autres services qui peuvent vous intéresser :

Ils parlent de nous