icon-information icon-mail icon-alert icon-arrow-bottom icon-arrow-left icon-arrow-right icon-arrow-up icon-chat icon-check icon-clock icon-close icon-currency icon-dropdown icon-marker icon-phone icon-website icon-question icon-medal icon-star-filled icon-star icon-plain icon-answer icon-reply icon-next icon-prev icon-tools icon-dropdown-menu icon-medal icon-list icon-favourite icon-plus icon-profile icon-project icon-trash icon-play icon-tool icon-youtube icon-facebook icon-twitter icon-googleplus icon-linkedin icon-document icon-download icon-search icon-share-googleplus icon-share-linkedin icon-share-pinterest icon-share-twitter icon-share-facebook icon-share-like icon-check-contour icon-circle-arrow-left icon-circle-arrow-right
3000 artisans qualifiés en France
36 conseillers à votre service
Respect de vos données personnelles Respect de vos données
Gratuit et sans engagement

Je définis mon projet de travaux

Un conseiller me rappelle

Des artisans qualifiés me contactent sous 48h

Je reçois jusqu'à 4 devis détaillés

Ils ont testé


Plus élégante que le grillage, la palissade en bois propose une esthétique naturelle qui combine harmonieusement avec le reste du jardin. Elle permet de délimiter sa propriété, mais aussi de se protéger des intrusions, des regards indiscrets, et même du vent. Le large choix de bois en fait une solution à portée de toutes les bourses, mais sa pose reste délicate. En effet, pour assurer une résistance irréprochable au vent, aux intempéries et au passage des années, il est recommandé de faire appel à un professionnel qualifié pour la pose de votre palissade en bois.  

 

 

Ce que dit la loi sur les palissades en bois

 

Disposées aux limite de la propriété, les palissades sont alors considérées comme une clôture. Elles doivent faire l’objet d’une déclaration préalable en mairie, et sont soumises à des contraintes de hauteur maximale. Une palissade en bois doit mesurer moins de 3,20 mètres de haut (et moins de 2,60 mètres de haut dans une ville de moins de 50 000 habitants). 

 

Cela dit, chaque commune est en droit d’appliquer des règles plus restrictives, qui sont alors mentionnées dans un POS (Plan d’Occupation des Sols) ou un PLU (Plan Local d’Urbanisme). Dans le doute, consultez le service urbanisme de votre mairie, ou confiez la pose à un artisan local qui sera au fait des règlementations en vigueur.

 

 

Bien choisir sa palissade en bois

 

La palissade en bois peut se présenter sous la forme de panneaux monoblocs, ou de lames à encastrer dans les poteaux. Ces dernières peuvent être verticales ou horizontales. Si vous êtes sur un terrain venteux, choisissez de préférence une palissade ajourée, qui offrira moins de prise au vent.

 

Les bois les plus courants sont les variétés européennes : les bois tendres, ou blancs (bouleau, pin, sapin), moins chers mais qui demandent un entretien régulier ; et les bois durs (chêne, hêtre, noisetier), plus résistants et tout-terrains.

 

Une grande valeur esthétique est aussi proposée par les palissades en bois exotiques, teck et méranti en tête. Plus onéreux, ils offrent une excellente résistance aux conditions climatiques.

 

Si possible, choisir un bois traité par autoclave vous garantira un aspect inaltérable dans le temps. Cette opération consiste à éliminer les micro-espaces dans le bois, pour le rendre imperméable aux insectes et aux moisissures.

 

 

La pose de la palissade en bois

 

La pose de la palissade est une opération complexe, si l’on veut assurer la résistance au vent et aux chocs. Deux phases vont notamment nécessiter une vigilance particulière : la préparation de l’emplacement des poteaux, et leur fixation dans le sol.

 

Votre palissade doit impérativement être contenue dans le périmètre de votre parcelle. Dans le cas contraire, elle deviendrait illégale, et pourrait être condamnée à être détruite. Pour les grandes propriétés, on peut avoir recours à un géomètre, qui réalisera un bornage précis de la palissade.

 

Il est important de respecter au centimètre près la distance entre les poteaux, afin d’assurer le bon encastrement des lames ou des panneaux. Dans le même ordre d’idée, le positionnement des chevilles de fixation sur chaque poteau doit être réalisé avec précision. Une erreur de quelques centimètres peut être fatale, car il est très difficile de découper une lame de palissade en bois pour corriger un écart.

 

Le professionnel de la pose de palissade utilisera des piquets et des cordes pour déterminer précisément l’emplacement de la palissade.

Plusieurs types de fixation au sol sont possibles pour une palissade en bois. Les plus faciles à monter sont les supports à planter dans la terre. Cependant, ils n’offrent que peu de garanties contre le vent, le gel et les chocs, surtout si le sol est trop meuble.

 

La solution la plus sûre reste de sceller les poteaux dans le sol. On peut utiliser pour cela des ancres à enfouir dans le sol (en terre), des platines à visser (pour un sol en béton) ou du ciment. Pour réussir la fixation de votre palissade dans le sol, faites appel à un professionnel via Homly You.

 

Une fois les poteaux fixés, il ne reste plus qu’à y encastrer les panneaux ou les lames.

 

Les points de vigilance pour une pose réussie

 

A toutes les étapes, le professionnel de la pose doit contrôler le parfait alignement de la palissade, au moyen d’un fil à plomb ou d’un niveau à bulle. L’utilisation de cales et d’étais est recommandé pour maintenir les panneaux en position pendant la prise du ciment.

 

Au moment de l’encastrement des lames ou des panneaux, il est recommandé d’être deux, afin de maintenir la palissade parfaitement alignée.

 

Une fois que la pose est terminée, la finition consiste à poser des chapeaux « tête de diamant » sur les poteaux, pour les protéger des infiltrations. On pourra ensuite traiter le bois avec un vernis ou une lasure, pour le prémunir des conditions climatiques, du gel, des grandes chaleurs, des insectes ou de l’humidité.

 

 

 

Ils parlent de nous