icon-information icon-mail icon-alert icon-arrow-bottom icon-arrow-left icon-arrow-right icon-arrow-up icon-chat icon-check icon-clock icon-close icon-currency icon-dropdown icon-marker icon-phone icon-website icon-question icon-medal icon-star-filled icon-star icon-plain icon-answer icon-reply icon-next icon-prev icon-tools icon-dropdown-menu icon-medal icon-list icon-favourite icon-plus icon-profile icon-project icon-trash icon-play icon-tool icon-youtube icon-facebook icon-twitter icon-googleplus icon-linkedin icon-document icon-download icon-search icon-share-googleplus icon-share-linkedin icon-share-pinterest icon-share-twitter icon-share-facebook icon-share-like icon-check-contour icon-circle-arrow-left icon-circle-arrow-right
3000 artisans qualifiés en France
36 conseillers à votre service
Respect de vos données personnelles Respect de vos données
Gratuit et sans engagement

Je définis mon projet de travaux

Un conseiller me rappelle

Des artisans qualifiés me contactent sous 48h

Je reçois jusqu'à 4 devis détaillés

Ils ont testé


Le mur de clôture est le mur extérieur qui entoure une propriété. Règlementé, il ne sert pas qu’à protéger des intrusions : il peut aussi servir de rempart contre le vent, les regards ou le bruit, sans oublier que certains murs de clôture (en pierres de taille ou en briques) apportent une véritable valeur esthétique à votre domicile.

 

Homly You vous aide à trouver en quelques clics les meilleurs maçons ou tailleurs de pierre, près de chez vous, pour construire votre mur de clôture, quel que soit son style, et vous guide dans la préparation de votre projet.

 

 

Murs de clôture : ce que dit la loi

 

Les murs de clôture sont soumis à réglementation. L’article 647 du code civil garantit le droit de clôturer sa propriété, sans en dépasser les limites : par défaut, un mur de clôture doit donc être contenu à l’intérieur de votre parcelle. Dans la pratique, en zones urbaines ou semi-urbaines, les murs mitoyens sont devenus la norme : à cheval sur les deux propriétés, ils appartiennent aux deux voisins sur la base de la copropriété. Dans les lotissements, le concept de mur mitoyen fait partie du cahier des charges.

 

Contrairement aux autres murs extérieurs, un mur de clôture doit faire l’objet d’une déclaration préalable à déposer en mairie. Sa hauteur est règlementée : par défaut, en France, un mur ne doit pas dépasser 3,20m dans les villes de plus de 50 000 habitants (ou 2,60m dans les agglomérations de moins de 50 000 habitants).

 

Cela dit, chaque commune peut appliquer sa propre règle : elle est alors mentionnée dans le POS (Plan d’Occupation des Sols) ou dans le PLU (Plan d’Urbanisme Local). Ce type de document ne se contente pas de préciser la hauteur maximale du mur : il peut aussi délimiter le type d’enduit, la couleur ou le choix des matériaux. Faites appel à un professionnel pour réaliser votre mur de clôture : il vous garantira la conformité avec les normes et règlementations locales.

 

 

Les types de mur de clôture

 

Le mur en parpaings est la solution la plus populaire pour réaliser un mur de clôture. A la fois résistante et pas chère, elle permet ensuite d’apposer un revêtement imitation pierre, un crépi ou un bardage en bois, pour un rendu qui s’accorde avec votre maison.

 

Cela dit, pour des raisons de choix esthétique, de pérennité, ou pour conserver le cachet de leur propriété, certains propriétaires optent pour un mur de pierre de taille, voire de briques.

 

 

La réalisation du mur de clôture 

 

Pour bâtir votre mur, il existe de nombreux avantages à faire appel à un professionnel. En plus de garantir la conformité aux règlementations, un maçon spécialisé vous assure un ouvrage de qualité, pérenne, qui va résister aux conditions climatiques et au passage des années. Un artisan maçon sera également à même de vous proposer les dernières nouveautés en matière de revêtement, pour un rendu irréprochable. Pour les murs en pierre de taille, passer par un maitre artisan tailleur de pierre est un incontournable, car ce type de mur requiert une maitrise parfaite de la technique.

 

 

 

Plus généralement, réaliser un mur de clôture est une opération complexe, qui se déroule en plusieurs étapes :

 

La délimitation du mur de clôture

 

Bien calculer l’emplacement du mur est primordial : un mur qui sort des limites de sa propriété, ne serait-ce que de 5 centimètres, peut être condamné à être détruit… Pour les grandes parcelles, on peut faire appel à un géomètre pour assurer la conformité avec le cadastre. On utilise généralement des piquets et des cordes pour préparer la construction.

 

Les fondations 

 

Essentielles pour que votre mur de clôture soit bien ancré dans le sol, les fondations sont enfouies dans le sol à environ 50 centimètres. Dans les régions les plus fraiches, il faudra faire des fouilles plus profondes (jusqu’à 90 cm pour atteindre le sol hors-gel). Deux solutions s’offrent à vous pour les fondations : le coulage de béton, plus solide, ou la pose de plots de béton. Dans tous les cas, faites appel à un maçon professionnel pour garantir la solidité de l’ouvrage.

 

 

 

La construction du mur 

 

Quelle que soit la matière retenue, il faut attendre 48 heures pour que les fondations aient prises. Le maçon va ensuite alterner les couches de mortier et de parpaing, ou autre, jusqu’à la hauteur prévue. C’est une fois le mur de clôture érigé et séché que vous pourrez appliquer le revêtement esthétique de votre choix.

 

 

 

Vous cherchez un maçon pour construire un mur de clôture ?

Nos artisans proposent d’autres services susceptibles de vous intéresser :

Ils parlent de nous