icon-information icon-mail icon-alert icon-arrow-bottom icon-arrow-left icon-arrow-right icon-arrow-up icon-chat icon-check icon-clock icon-close icon-currency icon-dropdown icon-marker icon-phone icon-website icon-question icon-medal icon-star-filled icon-star icon-plain icon-answer icon-reply icon-next icon-prev icon-tools icon-dropdown-menu icon-medal icon-list icon-favourite icon-plus icon-profile icon-project icon-trash icon-play icon-tool icon-youtube icon-facebook icon-twitter icon-googleplus icon-linkedin icon-document icon-download icon-search icon-share-googleplus icon-share-linkedin icon-share-pinterest icon-share-twitter icon-share-facebook icon-share-like icon-check-contour icon-circle-arrow-left icon-circle-arrow-right
  • 50

    conseillersà votre service

  • 3000

    artisans qualifiéspartout en France

  • 97%

    de clientssatisfaits*

 

Que ce soit pour sa construction ou la réalisation d’une extension, les fondations de votre maison sont une des étapes majeures du gros œuvre. Elles sont en effet aussi importantes que l’élévation des murs, la pose de la charpente et de la toiture, l’assainissement, le soubassement ou encore les menuiseries extérieures.

 

 

Pourquoi les fondations de votre maison sont-elles essentielles ?

 


On ne peut rien construire de stable sur une base qui n’est pas solide. Toute construction repose donc sur des fondations qui vont stabiliser le sol et permettre d'y ancrer la maison, en lui conférerant sa stabilité et sa solidité.

 

Ces fondations sont bien entendu fortement dépendantes de la nature des terrains.

 

En amont de votre projet, il convient de viser le Plan Local d’Urbanisme dont le terrain dépend, et plus particulièrement le plan de prévision des risques, qui recense des informations importantes quant à la nature des sols.

 

Une étude géotechnique sera également un prérequis pour définir le type de fondations qui conviennent pour assurer l’assise du bâtiment en fonction de la qualité du terrain et de la portance de la future construction : les fondations superficielles conviendront pour un bâtiment léger sur un sol de bonne qualité, là où des fondations semi-profondes ou profondes seront à privilégier si les couches supérieures du terrain ne sont pas suffisamment stables.

 

Ce travail réalisé par un professionnel va également permettre de déterminer la dimension du ferraillage. En effet, moins un sol sera stable, plus il nécessitera des tiges de fer de gros diamètre, c’est-à-dire un béton fortement armé.

 

 

Quelles sont les grandes étapes pour réaliser les fondations de votre maison ?

 

Vous l’aurez compris, la réalisation des fondations d’une maison représente des travaux conséquents qui auront un impact significatif sur la qualité et la durabilité du bâtiment érigé.

 

Pour des questions de sécurité et de pérennité de votre investissement, il est essentiel – à moins d’être vous-même un professionnel du bâtiment -  de laisser cette tâche à des professionnels dûment assurés en décennale.

 

Sachez toutefois que le chantier va s’opérer en deux grandes étapes.
 

 

Les terrains peuvent être plus ou moins plans d’un endroit à un autre. Le lissage du sol est donc la phase qui va marquer le début des travaux. A l’aide d’une pelleteuse, on enlève l’excèdent de terre, puis on matérialise l’emplacement des futurs murs, par exemple à l’aide d’une bombe de peinture de marquage temporaire et d’une corde, ou d’un filet de plâtre.

 

Il faut ensuite creuser les tranchées de la maison pour accueillir les semelles filantes ou les poteaux. Elles font généralement 60 cm de large sur 60 cm à 90 cm de profondeur.

 

Pour vous aider à vous y repérer, comptez des fouilles (c’est-à-dire les creux dans lesquels les fondations de votre maison seront coulées) deux fois plus larges que le futur mur. La loi l’exige quand les murs font plus d’un mètre de hauteur. En ce qui concerne la profondeur, elle varie entre 40 et 90 cm selon le mur et la région, la profondeur des fouilles visant à mettre les fondations « hors gel ».

 

Une fois les fouilles creusées, le coffrage des fondations est réalisé afin d’éviter que la terre des fouilles ne tombe dans la tranchée et ne se mélange au béton, lors du coulage. Ce coffrage a également une fonction de sécurité du chantier : il assure la stabilité des bords de fouilles avant le déversement du béton par le camion toupie.

Dès que le terrain est préparé, il faut couler un fond de fouille dans les tranchées et lui laisser le temps de prendre : appelé également béton de propreté, il s’agit d’une couche de 5 cm de béton maigre qui permet d’éviter que le béton de structure ne soit contaminé par la terre et d’assurer des fondations saines.

 

Place ensuite à la semelle en béton armé, qui va permettre de répartir la charge de la maison sur une surface importante de sol stable.

 

Pour préparer cette semelle, on pose des barres filantes (tiges de fer à béton) pour relier le treillis soudé de la dalle aux murs du vide sanitaire : c’est le ferraillage. Des espaceurs (cales en brique, plastique ou en béton) doivent être posés sur le béton de propreté, sous les ferrailles pour s’assurer que les ferraillages soient bien enrobés dans le béton et à la bonne place, puis les ferraillages sont ligaturés et les attentes (ferraillage vertical, appelés aussi fers d’attentes) sont posées pour le chainage des murs.
 

Attention : cette étape doit être exécutée dans les meilleurs délais, car une forte pluie pourrait très vite détruire le travail accompli jusque-là.

 

De même, il faut contrôler, avant de couler le béton, qu’aucun élément organique, tel que des feuilles, du bois, de la terre,  n’est présent dans le coffrage : cela nuirait à la solidité des fondations. Si vous localisez une motte de terre qui pourrait être entraînée lors du coulage des fondations de votre maison, éloignez-la à l’aide d’un râteau.

 

Une fois le béton coulé (cette étape doit être réalisée en utilisant un vibreur à béton afin de s'assurer du bon enrobage des ferraillages par le béton), il faut attendre une durée de 28 jours pour le séchage des fondations, avant d'attaquer l'élévation des murs verticaux (le temps que le béton atteigne 95% de sa résistance).

 

 

Les principaux points à vérifier lors du coulage des fondations de votre maison

 

Le coulage des fondations étant une étape cruciale de la construction de votre maison, nous vous conseillons de contrôler le chantier avant que le béton ne soit coulé, idéalement la veille du jour prévu pour couler le béton.

 

Voici un récapitulatif des principaux points de vigilance :

 

  • Les cotes de la maison: il peut arriver que les cotes réalisées ne correspondent pas aux plans !
  • La présence d’un coffrage des fondations
  • La présence d’un béton de propreté
  • La qualité du ferraillage, qui ne doit pas pouvoir bouger (présence d’espaceurs, fixations des fers entre eux…)
  • La présence et le nombre des attentes pour les chainages des murs.
  • La propreté du coffrage
  • Le vibrage du béton lors de son coulage
  • Le décoffrage des semelles (les coffrage ne doivent pas rester en place par la suite).
  • Un délai de 28 jours de séchage des fondations avant de monter les murs de soubassement.

 

 

Si ces éléments ne sont pas corrects, n’hésitez pas à refuser le coulage du béton.

Il est également conseillé d’être présent pendant le coulage du béton.

 

 

Vous souhaitez faire poser les fondations de votre future maison ? Pour trouver des maçons qualifiés près de chez vous, remplissez notre formulaire :

 

 

Nos services

Témoignages

Nos partenaires

Ils parlent de nous

Vous souhaitez faire réaliser les fondations de votre maison ou de votre extension ?

Nos pros proposent d’autres services qui peuvent vous intéresser :

*Enquête Qualimétrie janvier 2018. Sur 124 répondants ayant réalisé des travaux, 18,5 % se déclarent plutôt satisfaits, 57% très satisfaits, et 22% extrêmement satisfaits.