icon-information icon-mail icon-alert icon-arrow-bottom icon-arrow-left icon-arrow-right icon-arrow-up icon-chat icon-check icon-clock icon-close icon-currency icon-dropdown icon-marker icon-phone icon-website icon-question icon-medal icon-star-filled icon-star icon-plain icon-answer icon-reply icon-next icon-prev icon-tools icon-dropdown-menu icon-medal icon-list icon-favourite icon-plus icon-profile icon-project icon-trash icon-play icon-tool icon-youtube icon-facebook icon-twitter icon-googleplus icon-linkedin icon-document icon-download icon-search icon-share-googleplus icon-share-linkedin icon-share-pinterest icon-share-twitter icon-share-facebook icon-share-like icon-check-contour icon-circle-arrow-left icon-circle-arrow-right
3000 artisans qualifiés en France
36 conseillers à votre service
Respect de vos données personnelles Respect de vos données
Gratuit et sans engagement

Je définis mon projet de travaux

Un conseiller me rappelle

Des artisans qualifiés me contactent sous 48h

Je reçois jusqu'à 4 devis détaillés

Ils ont testé


Point de connexion d’une pièce à l’autre, la porte doit remplir diverses fonctions. De l’esthétique à la sécurisation, en passant par l’isolation thermique et phonique, petit tour de la question pour vous aider à vous poser les bonnes questions et à bien choisir le type de porte que vous ferez poser.

 

 

Les questions à se poser lorsque l’on pose une porte d’entrée

 

Lorsque l’on fait poser une nouvelle porte d’entrée, la question de l’esthétique arrive d’emblée : il est important de choisir une porte qui va bien s’harmoniser avec le style général de la maison.

 

D’autres critères sont également à prendre en compte : taille, matériau, sécurité attendue, performances thermiques et acoustiques.

Egalement et en préambule, avant de changer votre porte d’entrée, vérifiez auprès des services d’urbanisme de votre ville s’il y a des règles (matériaux, couleurs…) à respecter. Et redoublez de vigilance si votre façade est classée : il vous faudra vraisemblablement faire une pose de porte à l’identique, à vérifier avec les architectes des bâtiments de France.

 

Votre projet de pose de porte modifie l’aspect extérieur de votre maison ? Pensez également à déposer votre déclaration préalable de travaux avant de vous lancer !

 

 

Quelles dimensions ?

 

Définies par les vantaux (la partie mobile de la porte, également appelée ouvrant), les dimensions des portes sont normalisées pour répondre à certains standards d’accessibilité.

 

Les portes d’entrée les plus couramment utilisées font 215 cm sur 90 cm, mais on peut trouver, dans les dimensions standard, des portes un peu moins hautes (200 cm sur 90 cm et 200 cm sur 80) ou plus étroites (215 cm x 80 cm)

 

En dépose totale, la dimension du bloc porte (ouvrant plus dormant) sera à considérer : on ajoute généralement 7 cm de large et 3,5 cm de haut aux dimensions de la porte pour l’obtenir.

 

Parfois – c’est le cas des rénovations des bâtiments anciens - les dimensions des portes ne sont pas standard. Vous pourrez dans ce cas soit faire adapter une porte de dimensions classiques en ajoutant une imposte ou un vantail (pour combler l’espace en trop au-dessus de la porte), des élargisseurs (pour les espaces latéraux), ou faire poser une porte sur-mesure.

 

N’hésitez pas à demander plusieurs devis de porte d’entrée auprès de menuisiers qualifiés pour choisir la solution qui convient le mieux à vos critères esthétiques, pratiques, et budgétaires !

 

 

 

Le choix des matériaux

 

En matière de porte d’entrée, on rencontre 5 matériaux principaux :

 

  • Le bois, pour un rendu authentique et chaleureux. Robuste, présentant de très bonnes performances en termes d’isolation thermique et acoustique, le bois tient dans la durée, à condition d’être correctement entretenu. Autre avantage : s’il vous prend l’envie de repeindre porte et volets, ce sera bien plus simple si votre porte est en bois !

 

  • L’aluminium, pour une sécurité maximale. Extrêmement robuste, inaltérable, les portes en aluminium présente néanmoins intègrent des panneaux isolants pour pallier les faibles performances thermiques de ce métal.

 

  • Le PVC, pour le budget et l’isolation. Déclinable dans de nombreux coloris et style, le PVC est très clairement l’option la moins chère pour une porte d’entrée et offre de bonnes performances thermiques. Par contre, côté sécurité, il est bien moins résistant que le bois ou l’aluminium.

 

  • Le composite, pour allier performance thermique et résistance. Constituée de deux plaques en fibre de verre entre lesquelles est injectée de la mousse isolante, la porte d’entrée en composite est résistante et efficace d’un point de vue énergétique.

 

  • Le Bois-Alu, qui allie les avantages du bois et la facilité d’entretien de la face externe grâce à un placage alu laqué.

 

 

Porte d’entrée : avec ou sans vitre ?

 

Tout dépend de ce que vous attendez de votre porte d’entrée !

 

Si pour vous la sécurité passe avant tout, optez pour une porte pleine.

Si vous souhaitez faire entrer le maximum de lumière naturelle, dans votre couloir par exemple, la porte vitrée sera tout indiquée, à condition de choisir avec beaucoup de soin le vitrage de cette dernière (verre anti effraction et à haute performance thermique et phonique).

 

La pose d’une porte semi-vitrée est un bon compromis, qui allie sécurité et luminosité.

 

 

Serrure et sécurité

 

Porte blindée (plus chère mais bien plus efficace contre les cambrioleurs) ou non, choix du nombre de point de la serrure (de 3 à 6) : tout dépend de l’exposition de votre demeure. Pensez également à consulter votre assurance habitation et demandez quels sont les prérequis en termes de sécurité pour que vos garanties s’appliquent pleinement.

 

> En savoir plus sur la pose de porte blindée

> En savoir plus sur les serrures

 

 

La sécurité de votre porte sera bien évidement fortement impactée par le soin apporté à la pose de celle-ci. N’hésitez pas à faire appel à un artisan spécialisé et qualifié :

 

 

 

Porte d’entrée et isolation : de l’importance de soigner la pose

 

Comme toutes les huisseries, la porte d’entrée est un point sensible en matière d’isolation, qu’il convient d’une part de choisir avec soin, mais également de poser parfaitement pour éviter que froid et nuisances sonores ne s’invitent chez vous.

Les performances thermiques d’une porte sont définies par le coefficient Ud : plus celui-ci sera faible et proche de 1, plus la porte sera isolante.  C’est ce même Ud qui conditionne les aides fiscales (CITE)  auxquelles vous pouvez prétendre en changeant votre porte d’entrée, faire poser une porte d’entrée performante entrant  en effet dans le cadre des travaux de rénovation énergétique. Dans ce cas, la valeur à retenir : Ud ≤ 1,7 W/ m².K

 

En rénovation, il est parfois possible d’utiliser les anciens gonds. Par contre, si l’huisserie n’est pas en bon état, il vaut mieux poser un nouveau bloc porte et un nouveau seuil étanche, afin d’assurer une étanchéité à l’air optimale (indispensable pour éviter les déperditions thermiques) et une vrai sécurité (le dormant d’une porte étant également un point de faiblesse que les cambrioleurs affectionnent tout particulièrement).

 

Lors de la pose de la porte, une attention toute particulière sera portée aux joints et à la barre de seuil.

 

 

 

Comparer les devis de pose de porte 

 

Poser une porte d’entrée, combien ça coûte ?

 

Le prix du remplacement d’une porte d’entrée dépend de nombreux critères : difficulté du chantier et temps nécessaire (par exemple, une dépose totale, supposant de reprendre la maçonnerie autour de l’encadrement, coutera plus chère que si le dormant de la porte existante est conservé), type de porte (standard ou sur mesure, blindée ou non), et également région des travaux.

 

Même si l’on peut indiquer une fourchette d’entre 1 500€ et 3 500€ pour la pose d’une porte d’entrée PVC milieu de gamme classique et 2500€ à 5000€ pour une porte en alu, le plus sage est tout de même de demander des devis à des artisans qualifiés RGE et assurés, et de comparer les propositions.

 

Gardez également à l’esprit qu’en rénovation, faire poser une porte neuve qui répond aux critères d’éligibilité (Ud ≤ 1,7 W/ m².K) par un artisan RGE peut vous faire économiser 30% du prix d’achat de la porte au titre du CITE, s’il s’agit de votre résidence principale et qu’elle a été construite depuis plus de 2 ans. De même, dans ce cas, le taux réduit de 5,5% s’appliquera sur votre facture travaux (au lieu de la TVA intermédiaire de10%).

 

 

 

Les éléments à vérifier sur un devis de pose de porte d’entrée

 

En rénovation, pour bénéficier du CITE et déduire 30% du montant de la porte hors pose de vos impôts, vérifiez sur votre devis de pose de porte que :

 

  • Votre pro est RGE
  • Les performances de la portes y figurent et sont conformes (Ud ≤ 1,7 W/ m².K)
  • Figurent également la date de la visite préalable et la mention « fourniture des matériels, TVA comprise », ainsi que les précisions sur le matériel fournis (dimensions, couleurs, poignées, options de finition…)

 

Si votre porte entre dans les cases qui lui permettent d’être éligible au CITE, la TVA en bas de facture peut être de 5,5%. Pour en profiter, complétez l’attestation de TVA et donnez-la à votre installateur afin qu’il puisse vous facturer à ce taux. 

 

Vous souhaitez obtenir les conseils et devis d’installateurs de porte réactifs et compétents ? Complétez dès à présent notre formulaire pour être mis en relation avec les bons pros :

 

 

 

Besoin d’un artisan pour poser une porte ?

Nos pros proposent d’autres services susceptibles de vous intéresser :

Ils parlent de nous