icon-information icon-mail icon-alert icon-arrow-bottom icon-arrow-left icon-arrow-right icon-arrow-up icon-chat icon-check icon-clock icon-close icon-currency icon-dropdown icon-marker icon-phone icon-website icon-question icon-medal icon-star-filled icon-star icon-plain icon-answer icon-reply icon-next icon-prev icon-tools icon-dropdown-menu icon-medal icon-list icon-favourite icon-plus icon-profile icon-project icon-trash icon-play icon-tool icon-youtube icon-facebook icon-twitter icon-googleplus icon-linkedin icon-document icon-download icon-search icon-share-googleplus icon-share-linkedin icon-share-pinterest icon-share-twitter icon-share-facebook icon-share-like icon-check-contour icon-circle-arrow-left icon-circle-arrow-right
3000 artisans qualifiés en France
36 conseillers à votre service
Respect de vos données personnelles
Gratuit et sans engagement
3000 artisans qualifiés en France
36 conseillers à votre service
Gratuit et sans engagement
Respect de vos données
3000 artisans qualifiés en France
Gratuit et sans engagement
36 conseillers à votre service
Respect de vos données

Je définis mon projet de travaux

Un conseiller me rappelle

Des artisans qualifiés me contactent sous 48h

Je reçois jusqu'à 4 devis détaillés

Ils ont testé


Votre habitation comporte des combles perdus mal isolés, ou bien vous envisagez de les faire isoler en vue de les habiter ? En fonction de l’usage que vous souhaitez en faire, nous vous guidons pour trouver la solution d’isolation des combles qui vous apportera le meilleur confort thermique, au meilleur coût.

 

Combles perdus ou habitables : Homly You vous aide à trouver en quelques clics les meilleurs artisans, près de chez vous, pour mettre en œuvre la solution d'isolation de combles la mieux adaptée à votre besoin. Pour obtenir gratuitement jusqu’à 4 devis, complétez notre formulaire !

 

 

Pourquoi isoler ses combles ?

 

Une toiture mal isolée est la principale source de perte de chaleur d’un bâtiment : elle peut générer jusqu’à 30% des déperditions d’énergie. L’isolation des combles, qu’ils soient habités ou non, est un moyen très efficace de réaliser des économies d’énergie substantielles (et donc de réduire ses factures), tout en améliorant le confort thermique des habitants. Dans une logique de rénovation énergétique, l’isolation des combles est, dans la plupart des cas, la première mesure à mettre en œuvre car la plus efficace.

 

En fonction de la nature des combles, les solutions à envisager ne seront pas les mêmes.

L’isolation de combles perdus, qui s’apparente à une isolation thermique par l’extérieur, permet de traiter efficacement les ponts thermiques du bâtiment et d’améliorer le confort thermique de la maison, de façon simple, rapide et bon marché.

 

L’isolation de combles habités peut se faire par l’intérieur ou par l’extérieur : outre la réduction des déperditions de chaleur, elle permet également d’améliorer le confort d’été (éviter la surchauffe sous les combles en été) et le cas échéant, le confort acoustique vis-à-vis des bruits de l’extérieur.

 

Si votre logement est équipé d’un poêle ou d’une cheminée dont le conduit passe par vos combles, il faudra traiter l’isolation de ces conduits de façon spécifique, avec des accessoires adaptés et la mise en œuvre d’un isolant incombustible, de type laine de roche.

 

 

Quelle technique choisir pour isoler ses combles perdus

 

Les combles perdus sont des combles qui ne sont pas destinés à être habités, et dont l’isolation est simple et rapide à mettre en œuvre, économique, et sans impact sur la vie des habitants pendant les travaux. 3 solutions existent pour isoler des combles perdus, en fonction :

 

  • De la facilité d’accès
  • Du type de plancher (avec ou sans solives apparente. Si le plancher est inexistant poutres apparentes, il faudra au préalable vérifier que le plafond est suffisamment résistant pour accueillir le poids de l’isolant)
  • Du type de charpente (traditionnelle ou industrielle)

 

 

Cette solution, qui consiste à dérouler des bandes d’isolant est adaptée pour isoler les combles faciles d’accès, à charpente traditionnelle et dont les planchers sont plans (pas de solives apparentes).

 

Pour optimiser l’isolation, il est possible de déposer plusieurs couches d’isolants : dans ce cas, la seconde couche sera déposée perpendiculairement à la première.

Cette solution présente l’avantage de pouvoir revenir facilement pour intercaler un réseau entre le support et l'isolant (ligne électrique, réseau de VMC, ...).

 

 

L’isolation soufflée est particulièrement adaptée aux combles difficiles d’accès, avec des planchers à solives apparentes, que la charpente soit traditionnelle ou industrielle. En effet, cette méthode permet de combler facilement et régulièrement tous les interstices : l’isolant, rempli à l’extérieur des combles, est propulsé grâce à une souffleuse et vient recouvrir la zone à isoler jusque dans les moindres recoins.

 

Cette technique suppose la mobilisation de deux personnes : l’une qui va alimenter la souffleuse en matériau isolant au fur et à mesure de l’opération, et l’autre qui va souffler l’isolant et le répartir dans les combles.

 

Par contre, cette technique ne permet pas de mettre en place facilement un réseau entre le support et l’isolant à posteriori : ainsi, si un réseau de VMC doit être tiré, mieux vaut le prévoir avant d'isoler.

 

 

L’isolation à épandre reprend le même principe que l’isolation soufflée, mais les sacs d’isolants sont montés dans les combles, puis répartis à l’aide d’un râteau. Cette solution, possible lorsque les combles sont facilement accessibles, présente l’avantage d’être moins couteuse que l’isolation soufflée, car elle ne mobilise qu’une personne et ne requiert pas de matériel particulier.

 

Quelle que soit la solution retenue, il faudra installer un part-vapeur sous la couche isolante afin d’assurer une bonne étanchéité à l’air et d’éviter que celle-ci ne se dégrade par accumulation de condensation. La mise en œuvre d’une trappe de visite étanche à l’air est également impérative pour assurer une isolation de vos combles performante.

 

 

 

 

Et pour isoler des combles habitables ?

 

Deux grandes techniques existent pour isoler des combles habitables : l’isolation de la toiture par l’intérieur (ITI) et l’isolation de toiture par l’extérieur (ITE).

 

 

L’ITI est la solution généralement privilégiée lorsque la toiture est en bon état, car sa mise en œuvre est plus simple et donc moins couteuse que l’ITE.

 

Elle consiste en l’application d’un système d’isolant bicouche à l’intérieur des combles, placé entre les chevrons et recouvert par une finition décorative. 

Elle présente l’inconvénient de réduire légèrement le volume de l’espace sous les combles et l’espace n’est pas habitable pendant les travaux.

 

 

L’ITE est une solution qui représente un budget plus conséquent, mais cette option vous permettra d’optimiser ce dernier si l’état de la toiture est mauvais et qu’elle doit être refaite. Elle permet notamment de redresser une charpente dont les chevrons sont déformés.

 

Cette solution, qui consiste à poser la couche isolante entre la couverture et la charpente, se décline en 3 grandes techniques : le sarking (la couche d’isolant est insérée entre la charpente et la couverture avec mise en place d’un contre-chevronnage), le panneau « sandwich » (un matériau composite incorporant la couche d’isolant, qui se fixe directement sur les pannes de la charpente) et le caisson chevronné (panneau intégrant l’isolant, qui permet de remplacer les anciens chevrons de la charpente).

 

Ses principaux avantages sont de mieux traiter les ponts thermiques du bâtiment, de ne pas impacter le volume des combles ni modifier l’aspect de votre charpente, et de ne pas avoir à vider l’espace pendant la durée des travaux.

 

 

 

Quel coût prévoir pour l’isolation des combles

 

Pour l’isolation de combles perdus en soufflage, voici quelques ordres de grandeur de prix en fonction de l’isolant soufflé :

 

  • En laine de verre (Isolène4), R=9m²K/W : environ 21 à 25€ TTC /m²
  • En ouate de cellulose (Univercell), R=9m²K/W: 32 à 35€ TTC /m²

 

Ces prix incluent la rehausse de trappe d’accès, la plaque isolante, les piges de repérage de l’épaisseur et le repérage des boites électriques. En déroulé, il vous faudra compter le double.

Pour la pose de la membrane frein vapeur, comptez 12 à 14€TTC/m². Si l’isolation de vos combles suppose de déposer et d’évacuer une couche de laine de verre ou de roche existante, rajoutez de 16 à 18€ TTC par m² à l’opération.

 

Le prix moyen au m² d’une isolation de combles habités par l’intérieur, main d’œuvre incluse, oscille entre 90 à 120 € du m², en fonction du type d’isolant choisi (laine de verre, laine de roche ou encore ouate de cellulose, fibre de bois…).

 

Pour une ITE, il vous faudra compter :

 

  • 150 €/m², pose incluse, pour la mise en œuvre de panneaux de type « caisson chevronné »
  • Environ 190 €/m², pose incluse, pour les panneaux sandwich.
  • 200 à 250 €/m² de toiture, pose incluse, pour le sarking

 

A noter : faire appel à des professionnels RGE pour vos travaux d’isolation de combles vous permettra d’alléger la facture de vos travauxgrâce aux aides nationales et locales accessibles dans le cas de travaux de rénovation énergétique, telles que le CITE, (une défiscalisation de 30 % du montant des travaux d’isolation thermique) ou l’éco-prêt à taux zéro (dans le cas d’un bouquet de travaux). L’obtention de ces aides suppose de mettre en œuvre des matériaux répondant aux normes de la RT 2012, à savoir une résistance thermique des parois supérieure ou égale à 7 (Rp ≥ 7).

Ils parlent de nous