icon-information icon-document icon-mail icon-alert icon-arrow-bottom icon-arrow-left icon-arrow-right icon-arrow-up icon-chat icon-check icon-clock icon-close icon-currency icon-dropdown icon-marker icon-phone icon-website icon-question icon-medal icon-star-filled icon-star icon-plain icon-answer icon-reply icon-next icon-prev icon-tools icon-dropdown-menu icon-medal icon-list icon-favourite icon-plus icon-profile icon-project icon-trash icon-play icon-tool icon-youtube icon-facebook icon-twitter icon-share-googleplus icon-share-linkedin icon-share-pinterest icon-share-twitter icon-share-facebook icon-share-like icon-add-picture icon-check-contour icon-search
Le

Envie d’agrandir : pourquoi choisir l’extension en ossature bois ?

Une salle de jeux pour petits et grands, un bureau, une chambre d’amis… Nous avons toujours besoin d’une pièce en plus. Et pas d’une pièce à usage ponctuel comme une véranda, mais bien d’un véritable espace de vie qui prolonge au quotidien notre maison de quelques m2. Parmi les différentes solutions d’agrandissement, l’extension en ossature bois prend racine. Durable, économique, légère et esthétique, elle a en effet de quoi séduire. Ça vous inspire ? Découvrez ce qu’il faut savoir avant de repousser les murs de votre nid douillet.

Le point sur l’extension en ossature bois

Extension en ossature bois et façade en bois : attention, fausses jumelles !

 

Si vous construisez une extension en ossature bois, cela ne signifie pas forcément que le revêtement de façade de votre extension sera en bois. En effet, l’ossature bois désigne une construction à structure en bois remplie d’un isolant. Pour schématiser, c’est à peu près le même principe que pour une maison à colombages.

 

Une fois la structure montée, vous pouvez certes opter pour un bardage bois en finition, mais tout autant pour un autre matériau (enduit ouvert à la vapeur d’eau, brique, pierre, PVC, ciment composite, ou même un mur végétal).

 

L’extension en ossature bois : parfois en bois mais pas toujours

 

Une précaution toutefois : veillez à consulter le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de votre commune pour vérifier quels sont les parements autorisés ou interdits. Une fois que c’est fait, vous n’avez plus qu’à choisir entre un revêtement dans la continuité de votre maison ou une façade qui viendra « pimper » le bâtiment existant.

 

L’extension doit être conforme aux règles du PLU

 

À noter : si vous choisissez un parement lourd comme le granit (ou que vous y êtes obligé par le PLU), pensez à bien dimensionner l’ossature bois pour qu’elle en supporte le poids, par exemple soit en prévoyant de plus gros montants, soit en renforçant l’ossature. Sachez que cela risque d’augmenter les coûts de construction. Dans ce cas, cela peut valoir le coup de vous tourner vers un autre matériau comme le parpaing, qui résistera aussi aux poids lourds et reviendra moins cher pour bâtir votre extension.

 

 

Élévation ou extension latérale : votre cœur a de quoi balancer…

 

Si vous souhaitez augmenter la surface habitable chez vous, il faudra commencer par vous demander quelle forme donner à votre extension en ossature bois. Il existe deux principales options :

 

  • La surélévation (par exemple, de vos combles) pour créer un étage.

 

  • L’extension latérale de votre maison pour créer une nouvelle pièce : autrement dit, vous gagnez du terrain en « grignotant » sur votre jardin, au niveau du sol.

 

L’ossature bois, idéale pour les projets de surélévation

 

 

Dans le cas de l’extension latérale, elle doit toujours être désolidarisée du bâti principal. Il faut donc prévoir des fondations, quatre murs et une toiture qui ne seront pas ceux de votre maison actuelle. Le raccord de toitures étant particulièrement délicat, opter pour un toit-terrasse est souvent une bonne option. Sans compter que cela permet de contraster avec le bâtiment existant pour lui apporter une touche de modernité !

 

Il faudra néanmoins penser à consulter les règles d’urbanisme : certaines communes imposent par exemple de végétaliser les toits-terrasses.

 

 

S’il fallait retenir 5 atouts de l’extension en ossature bois…

 

L’un des atouts de l’agrandissement en ossature bois est qu’il s’adapte à vos besoins, à vos envies et à votre portefeuille. Ce mode constructif modulaire peut accueillir presque toutes les pièces pour répondre aux différents usages, et s’implanter sur n’importe quel type de terrain. Que vous souhaitiez une extension « camouflage » ou, à l’inverse, en rupture avec le style de votre maison, une ambiance chalet suisse, urbaine ou bord de mer, un toit plat ou en pente… il y en a pour tous les goûts !

Autre avantage de ce type d’extension de maison : les propriétés de son matériau. Le bois a en effet de quoi rivaliser avec le béton, les parpaings ou l’acier :

  • Il est plus léger, ce qui implique des fondations moins profondes (et moins coûteuses !), et ce qui est idéal si vous souhaitez construire une surélévation.

 

  • Il est solide : le bois résiste dans la durée aux intempéries. Il est même recommandé dans certaines zones sismiques en raison de sa capacité de résistance à la flexion. Enfin, contrairement aux idées reçues, il résiste très bien au feu (sa combustion est lente).

 

  • Il s’agit d’un matériau biosourcé et renouvelable : il est naturel et contribue à réduire l’impact carbone de votre habitation en absorbant le CO2.

L’extension en ossature bois est une très bonne candidate au label BBC (Bâtiment Basse Consommation) ! Pourquoi ? Tout simplement parce que :

 

  • La structure en bois permet de limiter les sensations de parois froides et les ponts thermiques (par rapport au béton)

 

  • Les couches d’isolant qui remplissent l’ossature augmentent le confort thermique

 

 

À noter : le bois reste un matériau qui « respire ». Aussi, il ne conserve pas longtemps la fraîcheur ou la chaleur qu’il laisse circuler (son inertie thermique est faible). Pour un confort optimal et une meilleure efficacité énergétique, mieux vaut donc intégrer à votre ossature des isolants à forte densité comme la laine de bois, de roche ou l’ouate de cellulose.

Contrairement à une extension maçonnée, l’agrandissement en ossature bois ne suppose pas un lourd chantier. Les étapes sont simples et s’étendent sur un temps relativement court :

 

     1. Après avoir abouti votre projet, les éléments de l’ossature sont fabriqués en atelier.  

     2. Une étude de sol est réalisée, puis les fondations sont posées : il peut s’agir soit d’une dalle en béton (option la plus courante), de pilotis sur pieux vissés ou de plots en béton avec une dalle en bois.

     3. La structure est montée en 4-5 jours. Pour cela, il existe plusieurs techniques une fois que l’ossature composée de pièces verticales (les montants) et horizontales (les traverses) est en place :

- Soit les panneaux qui composent les murs intègrent directement l’isolant : dans ce cas, il suffit de les poser, puis suivent la charpente, la toiture, la menuiserie (fenêtres et portes) et les parements intérieurs et extérieurs.

- Soit la construction doit d’abord être mise hors d’eau avec la pose d’un pare-pluie, des murs, de la toiture et des menuiseries, puis c’est au tour de l’isolation et des parements.

     4. Le mur de liaison avec le reste de la maison est percé.

     5. Il ne reste plus que l’aménagement intérieur !

 

Attention, même si cela peut paraître simple, ce genre de chantier ne s’improvise pas ! Certains éléments sont complexes à mettre en œuvre et doivent être anticipés comme le raccordement en eau ou en électricité de la nouvelle pièce, l’isolation et l’étanchéité (sortie de VMC, fumisterie…), ou encore la percée d’un mur de votre maison. Il est donc conseillé de vous faire accompagner par un professionnel de confiance pour mener à bien votre projet d’extension.

 

 

Si vous décidez un jour de vendre votre bien, une extension en ossature bois pourra faire la différence. Sur le plan esthétique, si vous avez fait le choix d’un revêtement qui contraste avec votre maison, cette dernière aura indéniablement un certain cachet qui ne passera pas inaperçu. Mais surtout, grâce aux m² en plus, vous pourrez valoriser votre surface habitable dans le prix de vente. Sans oublier la « valeur verte » de l’extension en ossature bois qui est synonyme de bonne performance thermique lorsqu’elle est réalisée dans les règles de l’art !

N’oubliez pas de passer par la case « formalités administratives » !

 

Qui dit « extension de votre surface habitable » peut vouloir dire « demande de permis de construire ». Pensez à contacter le service d’urbanisme de votre commune pour vous mettre en conformité avec les règles en vigueur. Pour information :

 

  • Si votre commune est couverte par un PLU, c’est-à-dire généralement en zone urbaine, vous devez demander un permis de construire quand votre extension est supérieure à 40 m² ou quand elle fait plus de 20 m²et porte la surface habitable totale de votre maison à plus de 150 m².
  • Si votre commune n’est pas couverte par un PLU (souvent en zone rurale), le permis de construire est obligatoire quand la surface de plancher dépasse les 20 m².

 

Il existe de nombreuses autres normes d’urbanisme à respecter lorsque l’on souhaite construire une extension (zone ABF, intervention éventuelle d’un architecte, conformité à la RT 2012…). Afin de savoir si vous êtes concerné, retrouvez ici toutes les informations pour agrandir votre maison dans les règles de l’art !

 

Qui dit agrandissement dit autorisation de travaux

 

 

Quel prix pour un agrandissement en ossature bois ?

 

Du kit préfabriqué au sur-mesure, l’extension en ossature bois s’adapte aux différents budgets. Plusieurs facteurs peuvent influer sur son prix : la superficie, l’essence de bois choisie (les bois blancs comme le pin ou le sapin sont par exemple moins chers que le chêne), le choix des matériaux d’isolation, la complexité du chantier, etc. À titre indicatif, il faut compter environ :

 

  • Entre 3 000 et 3 500 € le m² pour une extension de 20 m² aménagée

 

  • Entre 2 000 et 2 500 € le m² à partir de 40 m²

 

  • 1 500 € le m² au-delà de 70 m²

 

Dans tous les cas, n’hésitez pas à comparer plusieurs devis avant de choisir l’artisan qui réalisera vos travaux !

 

 

 

Vous envisagez de faire construire une extension en ossature mais préparation, démarches, planification, organisation et suivi technique ne figurent pas dans vos domaines de prédilection ? Chez Homly You, nous vous proposons un service d’accompagnement de A à Z, pour vous permettre de gagner ces précieux mètres carrés en toute sérénité.

 

 

 

 

Articles populaires

Newsletter

Pour recevoir notre newsletter, confiez-nous votre adresse email !

Homly You traite vos données pour vous envoyer ses newletters. Consultez la rubrique « Vos données et vos droits » pour en savoir plus.

À propos d’Homly You
À propos d’Homly You

Homly You est une marque de service du groupe Saint-Gobain, leader mondial de l’habitat.

Notre ambition : vous permettre de concrétiser votre envie d’un logement plus conforme à vos besoins et à vos inspirations… en toute simplicité !

Mise en relation avec des professionnels qualifiés, accompagnement personnalisé tout au long de votre projet, services sur mesure : nous vous proposons toute une gamme de solutions pensées pour répondre à vos besoins.