icon-information icon-document icon-mail icon-alert icon-arrow-bottom icon-arrow-left icon-arrow-right icon-arrow-up icon-chat icon-check icon-clock icon-close icon-currency icon-dropdown icon-marker icon-phone icon-website icon-question icon-medal icon-star-filled icon-star icon-plain icon-answer icon-reply icon-next icon-prev icon-tools icon-dropdown-menu icon-medal icon-list icon-favourite icon-plus icon-profile icon-project icon-trash icon-play icon-tool icon-youtube icon-facebook icon-twitter icon-share-googleplus icon-share-linkedin icon-share-pinterest icon-share-twitter icon-share-facebook icon-share-like icon-add-picture icon-check-contour icon-search
Le

Contrôler l’installation de votre douche à l’italienne : la checklist

La douche à l’italienne, c’est un peu le must have de la salle de bain. Spacieuse, élégante, pratique, elle ne manque pas d’arguments. Mais mal réalisée, elle peut aussi avoir de sérieux défauts : problèmes d’étanchéité, infiltrations, mauvais écoulement… Pour éviter que votre projet ne prenne l’eau, voici notre liste de conseils à suivre pas à pas pour une installation de douche à l’italienne dans les règles de l’art !

Conseils pour contrôler l'installation de votre douche à l'italienne

Ce qu’il faut savoir avant d’installer une douche à l’italienne

 

Tout d’abord, un petit détour s’impose sur la définition de la douche à l’italienne. En effet, il ne faut pas confondre douche à l’italienne et douche avec receveur extra plat.

Dans le cas de la douche à l’italienne, le bac de douche est encastré dans le sol : la douche est totalement de plain-pied, ce qui fait son élégance et sa praticité… mais également sa complexité de mise en œuvre !

 

L’élégance de la continuité entre le sol et le receveur de douche

 

Encastrer le bac de douche dans le sol suppose de s’assurer qu’un certain nombre de conditions préalables sont remplies, et surtout de bien anticiper son installation. 

 

Pour encastrer la douche dans le sol, il faut pouvoir le décaisser d’une bonne dizaine de centimètres ou, dans le cas où cela est impossible (en appartement par exemple), le surélever.

 

Dans ce dernier cas, il faudra convenir de la surface à surélever : l’ensemble de la salle de bain (avec une marche à l’entrée de celle-ci, ce qui n’est pas forcément l’idéal si l’on souhaite une salle de bain accessible) ou une partie seulement ?

 

Pour éviter d’avoir une marche trop haute, il peut être judicieux de placer deux petits ressauts, un à l’entrée de la pièce et un à l’entrée de la douche, même si, dans cette configuration, votre douche ne sera plus à proprement parler à l’italienne.

Avoir une pente suffisante entre le départ d’évacuation des eaux et la sortie définitive des eaux usées de la salle de bain est une règle incontournable pour le bon écoulement de l’eau. Les professionnels recommandent généralement de prévoir une pente de 1 % au sol et de 2 ou 3 % pour les canalisations d’évacuation.

 

Ainsi, si vous prévoyez d’installer votre douche à 4 mètres de la colonne des eaux usées existante, votre évacuation de douche devra être surélevée de 8 à 12 cm par rapport à la descente des eaux usées.

Petite subtilité : à chaque coude que fait votre canalisation avant se piquer sur l’évacuation générale, il faudra ajouter 1 cm de dénivelé.  

 

Cette règle peut vous pousser à adapter votre plan initial de rénovation de salle de bain afin de rendre l’évacuation de l’eau possible dans de bonnes conditions.

 

L’astuce en plus

Vos évacuations d’eaux usées retombent le long d’un mur donnant sur une chambre ou un bureau ? Profitez de l’installation de votre douche à l’italienne pour améliorer l’isolation acoustique de vos canalisations : un petit coffrage avec de l’isolant acoustique se dissimulera très bien dans un placard ou un aménagement de menuiserie sur mesure.

Si vous projetez de surélever tout ou partie du sol de votre salle de bain, il faudra également prévoir la remise à niveau des robinetteries, du mobilier et de la faïence.

 

Avant de vous lancer dans la surélévation de votre sol, assurez-vous également que vous conserverez une hauteur sous plafond suffisante par rapport à la position du pommeau de votre douche, pour éviter l’excès d’humidité et les projections d’eau qui accélèreraient sa détérioration.

Un détail par rapport aux trois premiers points, mais qui a sa petite importance en terme de sécurité : le choix du revêtement de sol.

 

Que vous optiez pour du carrelage, de la mosaïque, du béton ciré, du tadelakt ou encore de la pierre, vérifiez que votre revêtement de sol est bien antidérapant, et pas seulement anti glissant.

Une installation de douche à l’italienne, c’est technique, complexe, et surtout, ça ne supporte aucun défaut.

 

Pour ne pas déchanter sous votre douche à cause de désagréables problèmes d’infiltrations ou de souci d’eau qui s’évacue mal, reposez-vous sur un artisan qualifié, qui vous donnera la garantie du travail bien fait en vous fournissant notamment ses attestations de responsabilité civile et d’assurance décennale, en même temps qu’un devis des travaux détaillé.

 

On l’a vu plus haut, pentes et évacuation sont déterminantes dans le choix de l’aménagement de votre salle de bain et doivent être anticipées pour ne pas vous retrouver les pieds dans l’eau.

Pour assurer le bon déroulement de l’installation de votre douche et sa maintenance, un installateur qualifié vous fournira un plan et une vue de coupe des canalisations.

 

Vous n’avez pas encore trouvé l’installateur de la situation ? On vous met gratuitement en relation avec des artisans qualifiés, près de chez vous !

 

 

L’installation de la douche à l’italienne, étape par étape

 

Vous êtes raccord avec l’installateur qui a conçu la pose de votre douche à l’Italienne? Le chantier peut démarrer.

Voici, étape par étape, les points de vigilance pour une pose dans les règles de l’art. 

 

 

Après avoir déposé tous les équipements et éventuellement décaissé le sol, votre installateur va préparer l’étanchéité de votre douche, afin de prévenir les dégâts des eaux.

 

Cela se fait via l’application d’un enduit d’étanchéité au sol, avec une attention toute particulière pour les points de jonction murs/sol, puis via la pose d’une natte d’étanchéité sous l’emprise de la douche.

Place ensuite à l’installation des canalisations d’évacuation, conformément au plan d’exécution pré établi. A cette étape, votre artisan fera certainement un test d’écoulement pour s’assurer que tout se passe bien comme prévu.

 

Une fois les canalisations positionnées, elles sont recouvertes d’une chape. Avant d’être coulées dans l’enduit, elles devront au préalable être entourées d’un matériau souple (mousse, sable, …) afin de prévenir les ruptures en cas de mouvements dans la chape.

 

Les canalisations d'alimentation en eau chaude et froide devront quant à elles être placées dans des fourreaux et ne présenter aucun raccord encastré.

Ensuite vient la réalisation de la douche à l’italienne à proprement parler, c’est-à-dire du receveur. Selon les cas, l’installateur pourra poser un bac à carreler préfabriqué, le façonner dans du béton cellulaire ou procéder par un coulage en mortier.

 

Dans les deux derniers cas, le bac doit être façonné de façon à ce que la pente menant à l’évacuation soit au minimum d’1 cm par mètre (les 1% dont on parlait plus haut).

Si le receveur est préfabriqué, c’est l’horizontalité du bac qu’il faudra vérifier.

Une fois le receveur en place, l’installateur appliquera un enduit de protection à l’eau sur le sol et les murs, puis il mettra en place les éléments d’évacuation. L’étanchéité autour du siphon de sol est également un point d’attention.

Dernière étape : la pose du revêtement du bac et des murs. Le revêtement de sol doit, cela va sans dire, être posé dans le respect des pentes et des arrêtes.

 

Après séchage et nettoyage des joints, votre douche à l’italienne est prête !

 

Comment être sûr que votre douche à l’italienne est bien installée ?

 

Vous allez établir le PV de réception des travaux avec votre installateur : c’est le moment de vérifier que votre douche est parfaite, c’est-à-dire conforme à vos attentes et bien réalisée.  Et le cas échéant, de noter des réserves si vous constatez des anomalies.

 

Pour vérifier la qualité des finitions, et notamment la régularité des joints, vos yeux suffisent.

Mais pour les autres points de contrôle, quelques petites expérimentations seront nécessaires…

 

Pour tester le bon écoulement de l’eau, faites couler l’eau en débit maximum pendant au moins 5 minutes. Si l’eau s’écoule bien, vérifiez qu’il n’y a pas de petites flaques d’eau dans le receveur : cela signifierait que les arêtes et les pentes n’ont pas été correctement traitées.

 

Installation de douche à l'italienne : bien vérifier que l'eau s’écoule parfaitement

 

Enfin, placez-vous sous le pommeau de douche afin de vérifier que la hauteur est adaptée.

 

Si tous ces points sont validés,  vous pouvez signer le PV et profiter sereinement d’une bonne douche ! Pensez néanmoins à entretenir régulièrement le double siphon de la bonde pour prévenir la formation de bouchons.

 

Prêt à vous lancer dans l’installation de votre douche à l’italienne ? Trouvez gratuitement le professionnel de la situation juste ici :

 

 

 

Et pour suivre pas à pas la mise en œuvre de votre douche à l’Italienne, laissez-vous guider par notre checklist !

Articles populaires

Newsletter

Pour recevoir notre newsletter, confiez-nous votre adresse email !

Homly You traite vos données pour vous envoyer ses newletters. Consultez la rubrique « Vos données et vos droits » pour en savoir plus.

À propos d’Homly You
À propos d’Homly You

Homly You est une marque de service du groupe Saint-Gobain, leader mondial de l’habitat.

Notre ambition : vous permettre de concrétiser votre envie d’un logement plus conforme à vos besoins et à vos inspirations… en toute simplicité !

Mise en relation avec des professionnels qualifiés, accompagnement personnalisé tout au long de votre projet, services sur mesure : nous vous proposons toute une gamme de solutions pensées pour répondre à vos besoins.