icon-information icon-document icon-mail icon-alert icon-arrow-bottom icon-arrow-left icon-arrow-right icon-arrow-up icon-chat icon-check icon-clock icon-close icon-currency icon-dropdown icon-marker icon-phone icon-website icon-question icon-medal icon-star-filled icon-star icon-plain icon-answer icon-reply icon-next icon-prev icon-tools icon-dropdown-menu icon-medal icon-list icon-favourite icon-plus icon-profile icon-project icon-trash icon-play icon-tool icon-youtube icon-facebook icon-twitter icon-share-googleplus icon-share-linkedin icon-share-pinterest icon-share-twitter icon-share-facebook icon-share-like icon-add-picture icon-check-contour icon-search
Le

Volets : nos conseils pour bien les choisir !

Qu’ils soient en bois, en aluminium, ou encore en PVC, qu’ils soient manuels ou motorisés, les volets sont indispensables pour bien isoler votre logement et pour le sécuriser. Mais comment faire le bon choix ? Voici tout ce que vous devez savoir pour y voir plus clair.

Quelques conseils pour bien choisir vos volets

Avant de choisir vos volets… rendez-vous en mairie !

 

Tout comme pour des travaux de rénovation de façade, la consultation du PLU (Plan Local d’Urbanisme) est indispensable avant de choisir définitivement vos volets. Il se peut en effet que celui-ci vous impose certaines contraintes concernant la couleur ou le matériau. Saviez-vous par exemple que, sur l’île de Ré, les volets sont verts ou gris, avec une palette de teintes bien délimitée? Une information qu’il vaut mieux connaître en amont !

 

Couleurs des volets : renseignez-vous sur les obligations

 

Si votre logement est classé monument historique ou se trouve dans une zone protégée, vous devrez en plus solliciter l’avis de l’Architecte des Bâtiments de France.

 

Enfin, si vous habitez un appartement, contactez en premier votre syndic de copropriété.

 

 

Volet intérieur ou extérieur ?

 

Il s’agit en effet d’une question à vous poser ! Les volets extérieurs sont plus fréquents. En effet, les volets intérieurs présentent l’inconvénient majeur de ne pas protéger vos fenêtres des éventuelles menaces extérieures. Ils sont généralement choisis pour un aspect plus esthétique, ou pour réaliser une occultation de la lumière qui passera inaperçue de l’extérieur.

 

 

Quel matériau privilégier pour vos volets ?

 

> Le bois pour sa solidité

En matière de volets, le bois a de quoi plaire ! Il est notamment connu pour résister au gel et aux écarts de températures importants. Grâce à la variété des essences et des couleurs disponibles, il offre de multiples possibilités pour mettre en avant votre façade.

 

Si vous n’êtes pas adepte de l’effet chalet montagnard et du bois brut, vous pourrez aussi les peindre dans la couleur de votre choix (et dans le respect des indications éventuelles données par le PLU).

 

Vous n’avez plus de doute et souhaitez opter pour du bois ? Alors à vos agendas ! Prévoyez un entretien des lasures tous les 2 ou 3 ans et un coup de pinceau tous les 6 à 8 ans.

 

Le bois, une option solide pour vos volets

 

 

> Le PVC pour un entretien facile

Très isolants, les volets en PVC sont imputrescibles. Bonne nouvelle donc si vous n’êtes pas un aficionado de l’entretien.

 

Traditionnellement, les volets en PVC n’offrent que peu de coloris, allant du blanc aux couleurs pastel. Si vous tenez à avoir des volets foncés, il faudra thermocoller un film de couleur sur le PVC. On parlera alors de volets plaxés, une opération qui se réalise en atelier spécialisé.

 

Comparé au bois, le PVC ne peut pas être réajusté en cas d’erreur de mesures : la précision lors de la prise des mesures est donc de mise ! Sachez aussi que le PVC n’est pas adapté aux grandes dimensions, et qu’il présente l’inconvénient d’être un matériau déformable qui ne se répare pas facilement.

 

Des volets en PVC faciles d’entretien

 

 

> L’aluminium pour sa résistance

Si vous cherchez un matériau très résistant et requérant peu d’entretien, l’aluminium se révèle être un bon compromis ! Inaltérables et insensibles à la corrosion, les volets en aluminium offrent aussi un large choix de couleurs et de finitions.

 

Comparés au PVC, les volets en métal sont particulièrement adaptés aux grandes dimensions.

 

Par contre, même si le métal est un matériau recyclable à l’infini, qui aura donc une seconde vie si vous décidez de changer d’avis au bout de quelques années, sa production est très énergivore et consomme beaucoup d’eau. Un bilan énergétique au final assez moyen…

 

Pour des volets résistants, optez pour l’aluminium

 

 

Quel type d’ouverture choisir ?

 

Taille de vos fenêtres, enjeu de sécurisation de votre logement, goûts personnels… Le choix du type d’ouverture dépend de différents paramètres. On fait le point sur les avantages et inconvénients des différentes solutions qui s’offrent à vous. 

 

En fonction de la taille de vos fenêtres, vous pourrez poser des volets pliants de 2 à 6 tableaux qui seront reliés par une charnière et se replient sur eux-mêmes. Attention cependant, ce type d’ouverture n’offre pas une sécurité optimale et nous vous conseillons de les fixer sur des fenêtres à l’étage ou bien d’installer une serrure.

A noter : pour ce type de volet, un entretien régulier est à prévoir pour palier l’usure des charnières. 

Les volets roulants représentent la meilleure solution du point de vue sécurité et ils peuvent être placés à l’extérieur, en étant encastrés dans le mur ou bien en saillie à l’intérieur de votre logement si vous ne souhaitez pas vous lancer dans de longs travaux. Vous pouvez ensuite choisir entre fonctionnement motorisé ou non motorisé.

Les volets battants s’ouvrant sur l’extérieur restent les plus populaires. Là encore, en fonction de vos goûts, 2 modèles vous seront proposés : panneaux pleins ou de type persiennes. Pour rappel, les volets persiennes sont composés de lames espacées, laissant circuler l’air et la lumière… et donc moins isolants. Attention, si vos fenêtres ne sont pas assez espacées, ce type d’ouverture n’est pas conseillé, au risque de voir les volets se chevaucher.

Dernière option, cette fois-ci plus moderne et design : les volets coulissants. Et pour cela, 2 possibilités : des coulissants à galandage où les panneaux peuvent se loger dans les parois du mur  (une option assez complexe à mettre en œuvre et assez coûteuse en rénovation, à privilégier donc plutôt pour du neuf) ou bien des coulissants pliables où les panneaux se replient les uns derrière les autres.

Quel volet pour assurer une sécurité maximale ?

 

Le volet roulant reste le must en matière de sécurité. Pour les autres types de volets, le niveau de sécurité dépendra surtout de la solidité des lames.

Vous pouvez vous fier à l’indice IRP, allant de 10 à 150, pour connaître la capacité de résistance des lames à la pression. Plus l’indice est élevé, plus vos volets sont résistants.

 

Vous pouvez également renforcer des volets non roulants :

 

  • en insérant des tiges métalliques entre les lames des volets battants,

 

  • en posant une barre de sécurité scellée au mur, à l’intérieur des volets,

 

  • en ajoutant une serrure 3 points,

 

  • ou encore en complétant le dispositif avec des crochets de fermeture, des rails de sécurité ou un bras de force anti-crochetage.  

 

 

Quels coûts et quelles aides ?

 

Les factures dépendront bien entendu des matériaux choisis et de la taille de vos fenêtres. Voici cependant quelques fourchettes à garder en tête.

 

  • Le prix des volets en bois varie entre 200 € (pour les modèles battants) et 2 500 € (pour les modèles coulissants).

 

  • Comptez entre 60 et 750 € pour des volets en PVC.

 

  • Pour les volets en aluminium, misez sur une enveloppe de 150 à 700 €.

 

Et pour vous aider lors de travaux d’installation de volets, différentes aides existent.  

 

  • Vous installez des volets roulants ? Le crédit d’impôt de transition écologique (CITE) propose un taux de crédit d’impôt de 30 %, sous certaines conditions ! En effet, vous devrez travailler avec un professionnel « Reconnu Garant de l’Environnement » (RGE) qui posera des volets isolants ou protégeant des rayonnements solaires. Le crédit vous est accessible s’il s’agit de votre résidence principale et si celle-ci a été construite il y a plus de 2 ans.

 

  • L’éco-PTZ vous permet de disposer d’un crédit de 30 000 € maximum à rembourser sur 10 ans pour réaliser des travaux de rénovation énergétique. Les conditions pour en bénéficier ? Travailler avec un professionnel RGE pour une pose de volets isolants et inclure ces travaux dans un bouquet d’au moins une autre réalisation visant à faire gagner votre habitation en efficacité énergétique.

 

  • Pensez enfin aux subventions de l’Anah, pouvant atteindre 50 % du montant total des travaux. Les conditions à respecter : être propriétaire du logement depuis plus de 15 ans et ne pas dépasser le plafond de ressource correspondant à la composition de votre foyer.

 

 

Remplacement ou installation, vous avez désormais toutes les clés en main pour bien choisir vos futurs volets. Ne vous reste plus qu’à trouver le pro de la situation, ce que vous pouvez faire ici !

 

 

Articles populaires

Newsletter

Pour recevoir notre newsletter, confiez-nous votre adresse email !

Votre adresse e-mail est communiquée uniquement à HOMLY YOU pour recevoir la newsletter HOMLY MAG. Conformément aux dispositions de la loi « Informatique et Libertés », vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, de suppression et d’opposition sur les données personnelles vous concernant que vous pouvez exercer en envoyant un e-mail à : service@homly-you.com

À propos d’Homly You
À propos d’Homly You

Homly You est le premier site français à proposer une mise en relation de qualité avec les meilleurs professionnels du bâtiment. Nous mettons pour vous à portée de clic une grande variété d’experts indépendants et spécialistes dans leur domaine.

Et nous vous aidons à sélectionner le profil d’artisan qui correspond le mieux à vos besoins !