icon-information icon-document icon-mail icon-alert icon-arrow-bottom icon-arrow-left icon-arrow-right icon-arrow-up icon-chat icon-check icon-clock icon-close icon-currency icon-dropdown icon-marker icon-phone icon-website icon-question icon-medal icon-star-filled icon-star icon-plain icon-answer icon-reply icon-next icon-prev icon-tools icon-dropdown-menu icon-medal icon-list icon-favourite icon-plus icon-profile icon-project icon-trash icon-play icon-tool icon-youtube icon-facebook icon-twitter icon-share-googleplus icon-share-linkedin icon-share-pinterest icon-share-twitter icon-share-facebook icon-share-like icon-add-picture icon-check-contour icon-search
Le

Encore mieux chez vous grâce au chauffage au sol !

Vous vous lancez dans des travaux de rénovation ou venez d'acquérir un bien ? Le choix du chauffage est une question cruciale. Pour rendre votre intérieur encore plus douillet, optimiser l'espace, alléger votre facture d’énergie ou encore réduire votre empreinte écologique, le chauffage au sol est LA solution. Envie d'en savoir plus ? Suivez le guide !

Plancher chauffant : avantages et inconvénients

Le chauffage au sol : de quoi parle-t-on ? 

 

Lorsque l’on évoque le chauffage au sol, on parle de plancher chauffant. À la différence du radiateur qui émet de la chaleur de façon localisée, le plancher chauffant est un émetteur « réparti ». Intégré au sol de la maison, il chauffe l’ensemble de la pièce de façon homogène.

 

Pour la petite histoire, le chauffage au sol a été inventé par les romains avec le système des hypocaustes (circulation de la fumée d’un feu sous un plancher en maçonnerie), atteignant des rendements très élevés (pratiquement toute l’énergie du bois était récupérée).

 

Sachez que vous trouverez sur le marché 2 méthodes concernant la source de chaleur :

 

> Electrique : un câble chauffant assure l’émission de la chaleur.

> Hydraulique (appelé aussi « plancher à eau » ou « hydronique ») : l’eau circule dans un réseau de tuyaux.

 

On distingue également 2 méthodes pour la pose de l’installation et l’émission de chaleur :

 

> L’incorporation dans une chape (câble électrique ou tuyau d’eau chaude) : la chape accumule et diffuse harmonieusement la chaleur dans la pièce.

 Plancher chauffant : incorporation dans une chape

 

> La pose sous un revêtement de sol : une résille électrique ou un tuyau est placé dans des dallettes isolantes amincies. Cette méthode est particulièrement bien adaptée lors d’une rénovation ou pour les planchers bois.

 Plancher chauffant : pose sous un revêtement de sol

 

Pour faire le choix le plus adapté à vos besoins et à votre budget, il est essentiel d'avoir en tête quelques éléments généraux sur cette technique de chauffage. C'est le moment de prendre des notes !

 

 

Pourquoi opter pour un plancher chauffant ?

 

> Plus de confort : un plancher chauffant, c'est d'abord plus de confort par rapport aux systèmes de chauffage traditionnels.

Qu'il soit électrique ou à eau, le principe du plancher chauffant et les sensations qu'il procure sont les mêmes : il chauffe à faible température toute la surface du sol et l’air intérieur. La chaleur émise est douce et répartie harmonieusement sur toute la surface du sol (entre 21° et 28°C), éliminant la sensation de sol froid, si désagréable pour nos petits pieds lors des matins d'hiver…

 Pour votre confort, optez pour le plancher chauffant

 

À noter : cela n’est valable que sous réserve de la mise en place d’une régulation efficace. Vous éviterez ainsi que le plancher chauffant ne continue de chauffer alors la température dans la pièce a augmenté sous l’effet de la réflexion du soleil sur vos baies vitrées par exemple.

 

> Des factures moins salées : le plancher chauffant est moins énergivore que les solutions traditionnelles et plus rentable à l'usage. La température, identique du sol au plafond, permet de baisser la consigne de chauffage moyenne de 2 à 3°C, sans perte de confort thermique. Soit une diminution de votre consommation de chauffage d'environ 15%. Les plus forts en maths apprécient déjà les belles économies en perspective !

 

> Une solution saine et sécurisante : système propre qui ne déplace ni poussières ni impuretés lors de la circulation d'air - un bon point pour la qualité de l’air intérieur, le chauffage au sol ne provoque pas d'effet chaud/froid. Oubliées les sensations de « jambes lourdes » puisqu’il fonctionne à basse température ! Enfin, le système étant hors de portée des occupants, il élimine les risques de brûlure, notamment pour les plus jeunes.

 Plancher chauffant : pour un air plus sain

 

> Plus discret : totalement invisible, il libère de l'espace. Finis les radiateurs aux murs et les contraintes d’agencement liées à ces derniers ! Le plancher chauffant a le bon goût d’augmenter le volume utile des pièces. Le must pour les mordus de déco !

Attention cependant, sachez que l’implantation de votre mobilier a un impact sur l’émission de la chaleur. Si elle est diffusée sous un meuble, elle sera en effet bloquée par celui-ci. Ainsi, privilégiez, si possible, des meubles sur pied.

 

À noter : autre avantage, le plancher chauffant n’émet aucune nuisance sonore.

 

Maintenant que vous avez bien en tête tous les avantages de cette solution, vous voilà face à une question redoutable : électrique ou hydraulique, quel plancher pour votre nid douillet ?

 

 

Chauffage au sol : regardons de près les principaux critères de choix

 

> Votre budget

 

Attention, le plancher chauffant suppose un investissement fractionné : une première dépense initiale au moment de la pose, puis une plus durable liée à la consommation.

 

À l'installation, le chauffage au sol électrique se révèle plus avantageux puisqu'il affiche un prix de base de 40 € le m², tandis que la fourchette pour l'hydraulique se situe plutôt entre 70 et 100 € le m². Mais le coût d'exploitation est plus élevé avec l’option électrique.

 

Le plancher à eau remporte donc la palme à moyen et long terme puisqu'il s'avère bien plus rentable à l'usage. 

 

> La surface de sol à équiper : la pose dans toutes les pièces du logement n'est pas forcément indispensable. Des chauffages d’appoint peuvent être des compléments intéressants. Les travaux représentant un certain coût, les propriétaires préfèrent souvent installer le plancher chauffant dans les pièces de vie uniquement.

 

> L'entretien : si vous ne voulez pas vous compliquer la vie avec des entretiens réguliers, le chauffage au sol électrique est fait pour vous ! Le plancher hydraulique, lui, est un peu plus contraignant puisque vous devrez impérativement prévoir un contrôle tous les 5 à 10 ans, voire un désembouage en cas d'apparition de zones froides dans le circuit.

 

 

Electrique vs hydraulique : le test final 

 

Le point sur le chauffage au sol électrique.

 

C’est la solution la plus simple à mettre en œuvre et à entretenir. Il se compose d'un simple câble chauffant raccordé au secteur. Cependant, il est impératif de prévoir des lignes dédiées en raison des fortes puissances requises.

 Chauffage au sol : place au plancher chauffant électrique

 

Il existe 2 procédés de chauffage au sol électrique, aux conditions d'emploi et de mise en œuvre bien distinctes :

  • le plancher rayonnant électrique (PRE), économique à installer et simple à réguler ;
  • le plancher chauffant électrique à accumulation, à envisager pour les climats les plus rudes. Le système de chauffage électrique au sol peut également être installé sur les murs. On parle alors de murs chauffants.

 

En résumé, le plancher chauffant électrique, c'est :

  • le système le moins coûteux à l'installation ;
  • un entretien réduit au minimum.

 

Par contre, si l’entretien est minime, le coût de réparation en cas de ligne défectueuse est lui élevé. Il vous faudra soit abandonner la ligne, soit tout casser. C’est un problème qui devient récurrent à partir de 25-30 ans d’utilisation.

 

Et il ne faut pas oublier qu’il s’agit de l'une des énergies les plus chères à la consommation et les moins écologiques, du fait de son faible rendement (environ 20%).

 

 

Et du côté du plancher chauffant à eau ?

 

Il n'y a pas de doutes, le meilleur émetteur reste le plancher à eau chaude, plus fiable, plus confortable et moins gourmand en énergie que le plancher chauffant électrique…

 

Il existe également des planchers chauffant-rafraîchissants dits « planchers réversibles » qui fonctionnent à l'eau chaude en hiver et à l'eau froide en été (couplés avec une pompe à chaleur, un puits canadien hydraulique ou une chaudière associée à un groupe d'eau glacée ou à une PAC réversible).

 Chauffage au sol : l’option plancher chauffant hydraulique

 

En résumé, le plancher chauffant à eau, c'est le complément idéal d'une pompe à chaleur ou d'une chaudière (basse température ou à condensation), d'autant plus écologique s'il utilise une énergie renouvelable (géothermie, bois, solaire).

 

Il se combine particulièrement bien avec le solaire thermique : les premiers planchers solaires directs ont plus de 30 ans et fonctionnent toujours, une belle preuve de leur efficacité et de leur résistance !

 

Et pour les amateurs de l’électrique, sachez qu’il est possible d’associer votre plancher hydraulique à une chaudière électrique, que vous pourrez coupler à du solaire thermique ou bien changer par la suite en passant à une chaudière plus éco-responsable.

 

Mais c'est aussi :

  • un investissement élevé à l'installation ;
  • une installation à confier à un professionnel qualifié, le bon respect du plan technique et l’installation de tuyaux sans points hauts étant des prérequis ;
  • des calculs de dimensionnement et une mise en service complexes.

 

 

Quelques petites choses à savoir pour choisir votre plancher chauffant

 

Que vous soyez plutôt électrique ou plutôt hydraulique, voici quelques points à garder à l’esprit au moment de faire votre choix.

 

Tout d’abord, sachez que dans le cadre d’une rénovation, l’installation d’un plancher chauffant aura pour conséquence de rehausser le plancher de quelques centimètres. Il faudra alors ajuster les portes dont l’ouverture pourrait se retrouver bloquée.

 

Notez que vous aurez également un choix important à faire en matière de revêtement de sol, notamment pour garantir la bonne performance du plancher :

 

  • Le carrelage et la pierre naturelle sont particulièrement adaptés, notamment parce qu’ils ne se déforment pas sous l’effet de la chaleur et la conduisent bien ;

 

  • Le parquet bois, massif ou contrecollé, reste une option, mais suppose une mise en œuvre irréprochable pour éviter son cintrage sous l’effet de la chaleur et un choix du matériau éclairé. Evitez l’érable ou le hêtre, susceptibles de se fissurer, et choisissez des lames pas trop larges (90 à 130 mm en fonction de l’essence et de l’épaisseur, qui ne doit pas dépasser 15 mm pour que la chaleur puisse se diffuser correctement) ;

 

  • Evitez les moquettes ou les revêtements en fibres naturelles : leur caractère isolant impliquera de consommer davantage d’énergie pour atteindre un niveau équivalent de confort ;

 

  • Enfin, oubliez les sols vinyles et stratifiés. Leur faible résistance à la chaleur et leur composition synthétique sont trop incompatibles avec un plancher chauffant.

 

 

Pour que vous ayez les idées bien au clair, voici un petit récapitulatif. 

 Pour comparer les planchers chauffants électriques et hydrauliques

 

 

Vous êtes maintenant totalement convaincu(e) et séduit(e) par cette solution de chauffage ? Pour être sûr(e) de tout faire dans les règles de l’art, faites appel à un professionnel de votre région.

 

 

Articles populaires

Newsletter

Pour recevoir notre newsletter, confiez-nous votre adresse email !

Votre adresse e-mail est communiquée uniquement à HOMLY YOU pour recevoir la newsletter HOMLY MAG. Conformément aux dispositions de la loi « Informatique et Libertés », vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, de suppression et d’opposition sur les données personnelles vous concernant que vous pouvez exercer en envoyant un e-mail à : service@homly-you.com

À propos d’Homly You
À propos d’Homly You

Homly You est le premier site français à proposer une mise en relation de qualité avec les meilleurs professionnels du bâtiment. Nous mettons pour vous à portée de clic une grande variété d’experts indépendants et spécialistes dans leur domaine.

Et nous vous aidons à sélectionner le profil d’artisan qui correspond le mieux à vos besoins !