icon-information icon-document icon-mail icon-alert icon-arrow-bottom icon-arrow-left icon-arrow-right icon-arrow-up icon-chat icon-check icon-clock icon-close icon-currency icon-dropdown icon-marker icon-phone icon-website icon-question icon-medal icon-star-filled icon-star icon-plain icon-answer icon-reply icon-next icon-prev icon-tools icon-dropdown-menu icon-medal icon-list icon-favourite icon-plus icon-profile icon-project icon-trash icon-play icon-tool icon-youtube icon-facebook icon-twitter icon-share-googleplus icon-share-linkedin icon-share-pinterest icon-share-twitter icon-share-facebook icon-share-like icon-add-picture icon-check-contour icon-search
Le

Choisir un système de chauffage principal : quelles sont mes options ?

Confort au quotidien, performance énergétique du logement, facture énergétique… le choix d’un mode de chauffage principal est loin d’être anodin ! Et il existe de nombreuses solutions parmi lesquelles il faut faire son choix. Pour vous aider à y voir plus clair, petit tour d’horizon des différents systèmes de chauffage. 

Choisir votre système de chauffage

Deux notions fondamentales à garder à l’esprit : l’inertie et l’isolation

 

Quel que soit le système de chauffage choisi, le niveau d’inertie et d’isolation de votre logement sont des facteurs à prendre en compte en priorité.

 

L’inertie est un facteur de confort, utile pour lisser les variations de température et récupérer les apports énergétiques gratuits (apports solaires notamment et liés à l’occupation interne).

 

L’isolant joue quant à lui un rôle variable selon son positionnement dans les parois : s’il est localisé entre le volume chauffé et la structure de la maison, on perd l’inertie de la paroi, comme c’est le cas avec une isolation thermique par l’intérieur des murs. L’isolation de votre maison influe notamment sur le choix de votre solution de chauffage et sa puissance.

Et bientôt : avec le futur standard de la construction à horizon 2020, les besoins en chauffage seront proches de zéro !

 

 

Petit lexique pour vous repérer parmi les offres proposées sur le marché

 

Aujourd’hui, de nombreux modes de chauffage coexistent. Les identifier au préalable aide à faire son choix de façon plus judicieuse. Le point sur les principales offres.

 

L' électricité

 

Le chauffage électrique demeure avec le gaz l’un des 2 systèmes de chauffage les plus répandus. Sa consommation s’ajoute simplement à votre facture générale d’électricité.

 

 

Les énergies fossiles

 

  • Le gaz

Le gaz représente une alternative populaire. Celle-ci requiert cependant d’être raccordé au réseau de gaz de la ville, ou d’installer une citerne individuelle de propane chez soi, ce qui représente un coût non négligeable.

 

  • Le fioul

Le chauffage au fioul fonctionne par l’intermédiaire d’une chaudière. Le fioul domestique, un dérivé du pétrole, est stocké dans une grande cuve. Il faut bien garder à l’esprit que son prix est fortement soumis aux fluctuations du coût du pétrole.

 

 

Les énergies renouvelables

 

  • Le bois

Le chauffage au bois (bois-énergie) est la première source de chauffage renouvelable en France, et prendra la forme d’une chaudière à bois, d’un poêle à bois, ou d’une cheminée.

 

  • La géothermie

Dans le cadre d’une installation de géothermie sur forage, la pompe à chaleur transforme la chaleur produite par le sous-sol en énergie, pour être utilisée dans l’habitat. La seconde possibilité consiste à connecter la pompe à chaleur à un capteur horizontal pour récupérer la chaleur émise par les rayons du soleil.

 

  • Le chauffage solaire

Cette solution requiert la pose de panneaux solaires. Les capteurs, installés sur les panneaux, permettent de capter et de retransmettre l’énergie solaire.

 

 

Systèmes de chauffage : et si vous pesiez les pour et les contre ?

 

 

Les Plus :

 

  • Pas de stockage nécessaire

 

  • De très nombreux modèles, de plus en plus performants avec des rendements proches de 100%

 

  • Une installation facile et peu onéreuse

 

  • Une variété d’équipements adaptés : radiateurs, panneaux rayonnants ou à chaleur douce, planchers chauffants…

 

  • Un mode qui peut être utilisé comme chauffage d’appoint en complément d’un autre (bi-énergie)

 

Les moins :

 

  • Un prix de l’énergie très élevé, avec une facture qui peut être supérieure de plus de 25% à celle d’une installation gaz.

 

  • Un système qui peut être considéré comme peu vertueux d’un point de vue environnemental si vous n’êtes pas fan du nucléaire (sur lequel repose le modèle énergétique français)

Les plus :

 

  • Pas de stockage nécessaire

 

  • Un coût d’installation modéré (chaudière à gaz)

 

  • Peut être associé à une pompe à chaleur

 

  • Les nouvelles chaudières à condensation répondent aux normes de la RT 2012

 

  • Une énergie qui reste, pour l’instant, assez bon marché

 

Les moins :

 

  • L’installation obligatoire d’une chaudière

 

  • Un raccordement indispensable au gaz de ville ou la nécessité d’installer une cuve de stockage individuelle

 

  • Des livraisons de propane coûteuses si le système n’est pas alimenté par le gaz de ville

 

  • Un impact écologique fort

 

  • Un prix indexé sur le prix du pétrole, même s’il demeure moins volatile que le fioul

Les plus :

 
  • Un mode de chauffage autonome 

 

  • De nombreux distributeurs sur le marché

 

  • Une solution qui peut être associée à une pompe à chaleur

 

Les moins :

 

  • Une installation (cuve et chaudière) relativement onéreuse comparée au gaz, et gourmande en espace

 

  • Un réapprovisionnement nécessaire de la cuve 1 à 2 fois par an

 

  • Un impact environnemental important, avec un fort rejet de CO2

 

  • Un coût très dépendant du prix du pétrole… et donc volatile

 Système de chauffage d’appoint

 

 

Les plus :

 
  • Un mode de chauffage écologique, si l’installation est récente et le combustible de qualité

 

  • Un prix peu variable et faible : il s’agit du combustible le moins cher

 

  • La possibilité de bénéficier d’un crédit d’impôt pour financer son installation

 

Les moins :

 

  • Un besoin de stockage important, au sec

 

  • Un réapprovisionnement régulier

 

  • Une installation relativement chère pour le poêle à granulés ou à plaquettes, même si les prix baissent : une chaudière à granulés revient 2 à 3 fois plus cher qu’une chaudière à gaz. Quant à la chaudière à bûches, son prix est comparable à celui d’une chaudière au fioul ou au gaz

 

  • Un besoin récurrent en nettoyage et ramonage

Les plus :

 

  • Une bonne performance énergétique

 

  • Une utilisation facile

 

  • Une source d’énergie gratuite

 

Les moins :

 

  • L’efficacité dépend des températures extérieures : cette solution n’est pas du tout adaptée pour les logements situés dans des régions froides

 

  • Un prix d’achat qui reste élevé

 

  • Des nuisances sonores émises par la pompe à chaleur (pompes air-air et air-eau qui sont accompagnées d’un groupe extérieur), qui doit donc être isolée

 

  • Une efficience thermique pas toujours suffisante, souvent combinée à un autre mode de chauffage (bi-énergie)

 

  • Un système sujet à la même controverse que le chauffage électrique par rapport à son impact environnemental. La question des gaz frigorifiques - bien plus nocifs pour la planète que le CO2 - qui entrent dans la composition du système est également un point de vigilance (fuite éventuelle, mise au rebut …)

Les plus :

 
  • Pas de stockage nécessaire

 

  • Un mode de chauffage autonome

 

  • Une source d’énergie gratuite

 

  • Une bonne rapidité de chauffe

 

  • La possibilité de bénéficier d’un crédit d’impôt pour financer son installation

 

Les moins :

 

  • Une installation coûteuse

 

  • La nécessité de combiner ce mode de chauffage à un autre pour garantir une efficacité optimale (bi-énergie)

 

  • Une source d’énergie limitée, quel que soit le type d’installation géothermique (sur forage ou avec capteurs horizontaux)

Les plus :

 
  • Pas de stockage nécessaire en termes de source d’énergie (mais il faut bien prévoir un espace pour le ballon de stockage solaire)

 

  • Un mode de chauffage écologique

 

  • Une source d’énergie gratuite

 

  • La possibilité de bénéficier d’aides publiques pour son financement

 

A noter :

Pour atteindre l’excellence environnementale, couplez le chauffage solaire avec une chaudière à bois, à granulés ou à bûches. Le solaire est également très efficace avec une chaudière existante (gaz, fioul).

Attention cependant : soyez bien vigilant en ce qui concerne les émetteurs. Privilégiez des radiateurs en aluminium ou les planchers chauffants, pour une chaleur homogène et durable.

Le résultat ? Une réduction de 40 à 50% de votre facture.

 

Les moins : 

 

  • Une installation onéreuse

 

  • Le besoin d’installer un mode de chauffage d’appoint (bi-énergie)

 

  • Une source d’énergie (on parle de flux solaire) plafonnée, et qui dépend de la position géographique

 

Pour aller plus loin... 

 

Dans cet article, nous vous avons présenté les différents systèmes de chauffage principaux. Cependant, il existe aussi des systèmes de chauffage d’appoint, en particulier les poêles à bois (à granulés par exemple), qui sont tout à fait adaptés lors d’une rénovation du logement bénéficiant d’une installation tout électrique, ou en complément de vieilles installations au fioul ou au gaz.

 

Prenons l’exemple de la mise en place d’un poêle à granulés dans une maison tout électrique. Chaque sac de granulés consommé permet d’économiser environ 5 €. Si on brûle 1 sac par jour pendant les 100 jours de la saison froide, on économise 500 € ! Le poêle à  granulés peut alors vite devenir le chauffage principal, et les vieux radiateurs, des solutions d’appoint !

 

Par ailleurs, dans le cas d'une construction neuve très performante (de type maison passive), des systèmes tels que les pompes à chaleur ou les VMC double flux permettront de mettre à disposition une quantité de chaleur suffisante pour chauffer la maison très performante.

 

Last but not least, dans certains cas, il est possible de se connecter à un réseau de chaleur exploité par votre municipalité : n'hésitez pas à vous renseigner auprès de cette dernière !

 

Voila, vous connaissez l'essentiel pour vous orienter vers le système de chauffage qui correspond le mieux à votre situation. Pour vous faire conseiller, faire correctement dimentionner votre installation et prendre en main vos travaux, n'hésitez pas à faire appel à un chauffagiste qualifié : on vous met en relation avec des artisans de confiance ici !

 

 

Articles populaires

Newsletter

Pour recevoir notre newsletter, confiez-nous votre adresse email !

Votre adresse e-mail est communiquée uniquement à HOMLY YOU pour recevoir la newsletter HOMLY MAG. Conformément aux dispositions de la loi « Informatique et Libertés », vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, de suppression et d’opposition sur les données personnelles vous concernant que vous pouvez exercer en envoyant un e-mail à : service@homly-you.com

À propos d’Homly You
À propos d’Homly You

Homly You est le premier site français à proposer une mise en relation de qualité avec les meilleurs professionnels du bâtiment. Nous mettons pour vous à portée de clic une grande variété d’experts indépendants et spécialistes dans leur domaine.

Et nous vous aidons à sélectionner le profil d’artisan qui correspond le mieux à vos besoins !