icon-information icon-document icon-mail icon-alert icon-arrow-bottom icon-arrow-left icon-arrow-right icon-arrow-up icon-chat icon-check icon-clock icon-close icon-currency icon-dropdown icon-marker icon-phone icon-website icon-question icon-medal icon-star-filled icon-star icon-plain icon-answer icon-reply icon-next icon-prev icon-tools icon-dropdown-menu icon-medal icon-list icon-favourite icon-plus icon-profile icon-project icon-trash icon-play icon-tool icon-youtube icon-facebook icon-twitter icon-share-googleplus icon-share-linkedin icon-share-pinterest icon-share-twitter icon-share-facebook icon-share-like icon-add-picture icon-check-contour icon-search
Le

Projet de construction ? Le point sur la RT 2012…

Faire construire sa maison : voilà un projet enthousiasmant, où vous pourrez laisser vos envies s’exprimer en toute liberté… à condition de respecter la Règlementation Thermique 2012, qui s’applique aux constructions neuves. Une liberté sous contraintes, donc, mais qui vous permettront d’habiter dans un logement au confort et aux consommations énergétiques optimisées ! De sa conception à la fin des travaux, on vous guide pour intégrer les aspects clés de cette fameuse RT 2012 à la maison de vos rêves !

Intégrer la RT 2012 à votre projet de construction

Plus gros consommateur d’énergie de tous les secteurs économiques, le bâtiment est également celui où la conception bioclimatique a le plus grand impact en termes de réduction des gaz à effet de serre. Dans cette optique, le Grenelle de l’environnement  a instauré une nouvelle réglementation thermique - la RT 2012 - qui s’applique à la plupart des constructions neuves. Elle définit un cadre qui pose la valeur moyenne de consommation énergétique du Bâtiment Basse Consommation comme la norme (à savoir 50kWhep/(m².an)), en prélude aux bâtiments dits « à énergie positive » qui devraient se généraliser à partir de 2020.

 

Et c’est plutôt une très bonne nouvelle : si leur conception suppose de prendre en compte certains standards, ces nouveaux bâtiments, moins énergivores, prennent soin de votre confort et de votre porte-monnaie !

 

 

Les grands principes de la RT 2012

 

La RT 2012 s’applique pour toute construction neuve d’une SRT supérieure à 50m², et pour les projets d’extension ou de surélévation dont la SRT dépasse les 100 m².

La SRT, kesako ? C’est la « surface thermique au sens de la RT », c’est-à-dire la surface de référence pour tout projet soumis à la RT 2012. Elle est calculée selon les mêmes principes et exclusions que la surface habitable, à la différence que les mesures sont prises au nu extérieur (c’est-à-dire que l’épaisseur des murs extérieurs est prise en compte dans le calcul de la SRT).

 

Pour être conforme à la RT 2012, un bâtiment doit respecter trois coefficients, dont les valeurs maximales sont définies en fonction de sa zone géographique, de sa surface et de son système de production d’énergie :

 

  • Le Bbio (Besoin Bioclimatique Conventionnel), qui correspond aux besoins énergétiques liés au chauffage, à la production d’eau chaude sanitaire, à la climatisation et à l’éclairage du logement.

 

  • Le Cep (pour coefficient de Consommation conventionnelle d’énergie primaire) qui évalue les consommations annuelles d’énergie dans le cadre d’une utilisation « classique » du logement, pour les postes de chauffage et de climatisation, eau chaude sanitaire, éclairage et autres pompes et ventilateurs.

 

  • Le Tic, qui estime la Température intérieure conventionnelle en période de forte chaleur et vise à obtenir un bon confort d’été sans avoir besoin de climatiser.

 

Outre le respect de ces indicateurs, vous devrez également avoir recours à une source d’énergie renouvelable ou à une solution alternative (chauffe-eau thermodynamique ou chaudière à micro cogénération).

 

 

Appliquer la RT 2012 à votre projet de construction : les étapes

 

Avant de vous lancer, notez qu’il est essentiel d’avoir une approche globale dans la conception de votre future maison, et donc une étroite collaboration des différents corps de métiers qui interviendront. Lors de la phase de construction, le point de vigilance principale sera la mise en œuvre de l’étanchéité à l’air du bâtiment.

 

Le recours à un architecte (qui est obligatoire si votre future maison dépasse les 150 m²) pour la conception, et à un maitre d’œuvre expérimenté pour la coordination du chantier, vous faciliteront grandement la vie. Vous devrez également faire appel à un Bureau d’études thermiques pour les calculs réglementaires à joindre à votre demande de permis de construire.

 

 

Une maison conforme à la RT 2012 intègre le principe de conception bioclimatique :

 

  • isolation optimale des sols, murs et toiture ;
  • orientation des pièces en fonction de leur destination (un garage sera plutôt positionné au nord pour faire « tampon » thermique, par exemple) ;
  • optimisation des apports solaires (en positionnant les surfaces vitrées de grande taille au sud pour profiter de la chaleur du soleil et de sa lumière en hiver, et en intégrant des protections solaires pour éviter la surchauffe en été).

 

 

Sont également à intégrer, dès cette phase :

 

  • Le traitement des ponts thermiques (c’est-à-dire assurer la continuité de l’isolation sur l’ensemble du bâtiment) ;
  • L’étanchéité à l’air du bâtiment, qui doit être parfaite ;
  • La mise en place d’un système de ventilation performant : une ventilation double flux est très fortement conseillée pour assurer qualité de l’air et faibles pertes thermiques ;
  • Le recours aux énergies renouvelables ;
  • L’installation de protections solaires mobiles (volets, stores…) dans les chambres ;
  • La mise en place d’un système de mesure des consommations énergétiques, véritable tableau de bord de la maison ;
  • Une surface vitrée minimale (au moins 1/6ème de la surface habitable du bâtiment, assouplie à 1/3 de la surface de la façade dans le cas des bâtiments étroits)

 

A noter : les labels Effinergie+ et  BEPOS-Effinergie (pour les bâtiments à énergie positive)  vont plus loin dans la logique d’efficacité énergétique, avec des critères plus exigeants. En contrepartie, l’obtention de ces labels accroit la valeur de votre bien, et les économies d’énergie que vous réaliserez. L’obtention de l’un de ces labels peut également vous donner accès à des aides financières, prêts bonifiés et autres avantages fiscaux. Une dimension à intégrer dès la conception du projet !

Pour obtenir votre permis de construire, vous devrez joindre à votre dossier de demande un document attestant de la prise en compte des exigences de la RT 2012 dans la conception de votre projet et reprenant :
 
  • La SRT et la surface habitable votre future habitation ;
  • Son coefficient Bbio, issu d’une étude thermique (et le Bbio max à ne pas dépasser)
  • Sa surface vitrée rapportée à la surface habitable
  • La source d’énergie renouvelable ou solution alternative envisagée.

 

Cette étude est à faire réaliser par un bureau d’études thermiques.

Si la conception du bâtiment est un prérequis, la bonne exécution des travaux est cruciale pour obtenir un bâtiment conforme à la RT 2012 : c’est pourquoi le recours à des artisans qualifiés et certifiés est plus que fortement recommandée !

 

Parmi les points à suivre de près : le traitement des ponts thermiques, le système de ventilation et l’étanchéité à l’air du bâtiment.

 

Une fois l’enveloppe de votre bâtiment finalisée, vous devrez la soumettre à un test d’étanchéité à l’air, réalisé par un professionnel agréé. L’objectif : identifier les éventuelles fuites d’air du bâtiment pour pouvoir y pallier.

Si le seul test d’étanchéité obligatoire est celui de fin de chantier, nous vous recommandons de faire réaliser un pré-test à la livraison du hors d’eau / hors d’air (c’est-à-dire une fois que la couverture est réalisée et que les fenêtres sont posées), avant la réalisation des doublages. Cela permettra de corriger d’éventuels  défauts plus difficilement accessibles par la suite et de décharger les entreprises réalisant l’enveloppe du bâtiment tout en responsabilisant celles intervenant sur le second œuvre.

Le test d’étanchéité est concluant ? C’est le moment de demander l’attestation à joindre à votre déclaration d’achèvement et de conformité de travaux. Ce document obligatoire, établi par un professionnel qualifié, reprend notamment les résultats du test d’étanchéité, les éléments de l’étude thermique réalisée à la conception de votre maison, et les informations relatives aux matériaux mis en œuvre.

 

Bon à savoir : conservez minutieusement toutes les factures relatives aux matériaux d’isolation et vérifiez bien que les certifications Acermi de ces derniers y figurent.

Articles populaires

Newsletter

Pour recevoir notre newsletter, confiez-nous votre adresse email !

Votre adresse e-mail est communiquée uniquement à HOMLY YOU pour recevoir la newsletter HOMLY MAG. Conformément aux dispositions de la loi « Informatique et Libertés », vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, de suppression et d’opposition sur les données personnelles vous concernant que vous pouvez exercer en envoyant un e-mail à : service@homly-you.com

À propos d’Homly You
À propos d’Homly You

Homly You est le premier site français à proposer une mise en relation de qualité avec les meilleurs professionnels du bâtiment. Nous mettons pour vous à portée de clic une grande variété d’experts indépendants et spécialistes dans leur domaine.

Et nous vous aidons à sélectionner le profil d’artisan qui correspond le mieux à vos besoins !