icon-information icon-document icon-mail icon-alert icon-arrow-bottom icon-arrow-left icon-arrow-right icon-arrow-up icon-chat icon-check icon-clock icon-close icon-currency icon-dropdown icon-marker icon-phone icon-website icon-question icon-medal icon-star-filled icon-star icon-plain icon-answer icon-reply icon-next icon-prev icon-tools icon-dropdown-menu icon-medal icon-list icon-favourite icon-plus icon-profile icon-project icon-trash icon-play icon-tool icon-youtube icon-facebook icon-twitter icon-share-googleplus icon-share-linkedin icon-share-pinterest icon-share-twitter icon-share-facebook icon-share-like icon-add-picture icon-check-contour icon-search
Le

Je mets mon électricité aux normes : mode d’emploi

Aujourd'hui, on estime que 1 logement sur 4 dispose d’une installation électrique dangereuse, avec les risques d’électrocution ou d’incendie qui vont avec... Vous venez d’acheter un appartement ancien ou faites construire votre maison ? Pour votre sécurité et votre confort, il est important que votre installation électrique soit aux normes… ce qui peut impliquer quelques travaux !

Mettre mon électricité aux normes : mode d’emploi

En matière de normes électriques, il faut faire la différence entre deux grands domaines : la mise en conformité et la mise en sécurité. On vous aide à y voir plus clair.

 

  • La mise en conformité à la norme NFC 15-100. Elle est obligatoire pour tous les logements neufs, en construction, ainsi que pour les installations nouvelles d’un bâtiment existant (les extensions par exemple), ou les opérations de rénovation lourde. En cas de non-conformité d’un bâtiment neuf, le distributeur d’électricité refusera d’alimenter le logement.

 

  • La mise en sécurité. Elle concerne les logements anciens. En effet, avec le temps, l’installation électrique vieillit et la norme évolue. L’électricité d’un logement ne peut donc pas être en permanence « en conformité » par rapport à la norme, mais il doit rester « en sécurité », pour éviter tout risque pour les occupants. Voilà pourquoi il est conseillé de faire vérifier régulièrement son installation électrique, idéalement tous les 10 ans. Il est également obligatoire de faire effectuer un diagnostic de l’installation électrique en cas de vente ou de location, on y revient un peu plus bas…

 

 

La mise en conformité du réseau électrique : le contenu de la norme NFC 15-100

 

Focus sur la mise en conformité électrique

 

La norme NFC 15-100 (aussi appelée C 15-100) définit les obligations en matière de réseau électrique domestique. L’objectif ? Assurer la sécurité des occupants du logement, ainsi que le bon fonctionnement des appareils électriques, de plus en plus nombreux dans notre quotidien.

 

Concrètement, elle réglemente l’installation électrique dans chaque pièce de la maison, c’est-à-dire le nombre de points lumineux et de prises (ou « socles de prises »). On fait le tour de la maison :

 

Dans le salon. Il faut prévoir au moins un point lumineux commandé depuis l’entrée de la pièce, avec un interrupteur situé entre 0,90 m et 1,30 m du sol. Le nombre de prises (avec terre*) dépend de sa surface : il en faut 5 réparties en périphérie pour une pièce inférieure à 28 m², et une en plus par tranche de 4 m² supplémentaire. Une des prises devra être située à proximité de la commande d’éclairage. Ajoutez à cela quelques prises RJ45 (elles sont spécifiques pour la téléphonie, le réseau informatique ou la TV) : au minimum deux socles de prises RJ45 juxtaposés dans le séjour.

 

Dans la cuisine. Un point lumineux commandé depuis l’entrée de la pièce doit être installé. Il faut également prévoir au moins 6 prises (avec terre), dont 4 au-dessus du plan de travail. Des circuits électriques spécialisés distincts doivent être disposés pour les équipements électroménagers (lave-vaisselle, four, cuisinière, lave-linge…).

 

Dans la chambre. Au moins un point lumineux doit être installé avec commande à l’entrée de la pièce avec une prise à proximité, accompagné de 3 autres prises (avec terre) au moins en périphérie. Il faut également prévoir une prise RJ45.

 

Dans la salle de bains. Les règles sont très strictes en raison de la présence d’eau et du risque plus grand d’accidents. Un point lumineux avec commande à l’entrée de la pièce est obligatoire (sauf si les volumes de sécurité à respecter empêchent l’installation de l’interrupteur), ainsi qu’une prise hors volumes de sécurité. Une prise supplémentaire (avec terre) peut être prévue.

 

Dans les w.c.. Il faut un point lumineux avec commande à l’entrée, et une prise (avec terre) dans les espaces supérieurs à 4 m².

 

Dans les couloirs (et autres lieux de passage). Installez une prise (avec terre) dès que l’un de ces espaces dépasse les 4m².

 

Une fois l’installation selon les normes ou la mise en conformité effectuée, elle doit être validée par un agent du Consuel (le Comité national pour la sécurité des usagers de l’électricité). Celui-ci vous fournira l’attestation nécessaire à la mise sous tension de l’installation. Dans le cas d’une vente de logement (neuf ou rénové), cette attestation doit être transmise à l’acheteur.

Bon à savoir - La prise avec terre et la mise à la terre sont indispensables dans le cadre de la mise en conformité (mais aussi dans le cadre de la mise en sécurité). Elle permet d’évacuer les courants de défaut vers la terre, afin d’éviter les risques d’électrocution si un appareil est mal isolé ou en cas de dysfonctionnement. Elle est à la charge du propriétaire du logement, ou du syndicat des copropriétaires, si vous êtes en copropriété.

 

La mise en sécurité : les 6 règles à respecter

 

Le point sur la mise en sécurité électrique

 

La mise en sécurité d’un logement a pour but d’atteindre un seuil minimal de sécurité, assurant la protection des occupants et des biens. Il existe six exigences minimales à respecter. Les voici :

 

  • La présence d’un compteur électrique facile d’accès, permettant de couper le courant en cas de problème.

 

  • La présence, à l’origine de l’installation, d’au moins un dispositif de protection différentiel permettant de détecter toute fuite de courant, et de le couper automatiquement si nécessaire. Cela permet de prévenir tout contact entre une personne et des masses métalliques qui auraient été anormalement mises sous tension, ce type de rencontres malencontreuses pouvant se terminer par une électrocution... Les dispositifs différentiels à haute sensibilité (30 mA) sont présents dans les installations électriques domestiques neuves depuis 2002.

 

  • La présence, sur chaque circuit, d’au moins un dispositif de protection contre les surintensités.

 

  • La présence d’une liaison équipotentielle (une protection assurant l’absence de potentiel électrique entre plusieurs éléments conducteurs d’électricité) et le respect des règles liées aux zones dans les salles de bains ou de douche.

 

  • L’absence de tout risque de contact direct avec des éléments sous tension pouvant entraîner l’électrocution, et de tout matériel vétuste ou inadapté à l’usage.

 

  • La protection des fils électriques par des conduits, moulures ou plinthes en matière isolante.

 

Ces règles définissent le contenu du diagnostic électrique obligatoire (DEO) qui, depuis juillet 2017, doit être réalisé en cas de vente ou de location d’un logement. La durée de validité de ce diagnostic est de 3 ans en cas de vente, 6 ans pour la mise en location. Le but est d’informer les futurs propriétaires et les locataires de l’état de l’installation électrique intérieure du logement.

 

Il faut par ailleurs souligner que seule la démarche du diagnostic est obligatoire, les travaux de mise en sécurité en cas de détection d’anomalies ne le sont pas lors d’une vente.

 

En cas de location, le locataire ne pourra exiger de son bailleur la réalisation de travaux de mise aux normes que si des installations électriques sont dangereuses (fils dénudés par exemple), et pas simplement vétustes. Mais en cas de pépin, la responsabilité du propriétaire pourra selon les cas être engagée… Chaque propriétaire doit donc prendre ses responsabilités pour assurer la sécurité de ses locataires.

 

 

Bon à savoir - La sécurité électrique en France : chiffres clés[1]

 

1/4 des incendies d’habitation sont d’origine électrique, soit 50 000 par an : 61% sont dus aux équipements électriques, 36% aux installations fixes ou mobiles et 3% aux installations des parties communes.

 

2/3 des installations électriques de plus de 15 ans présentent au moins un défaut de sécurité électrique : 80% ont une prise de terre défectueuse.

 

• 3 000 personnes sont victimes d’électrisation, et 40 d’électrocution, chaque année.

 

 

Une fois les différences entre mise en sécurité et mise en conformité établies, c’est à vous de jouer ! Avoir une installation électrique aux normes est évidemment crucial pour votre sécurité et celle de vos proches : pour ce faire, n’hésitez pas à déléguer.

 

En effet, l’électricité, en neuf ou en rénovation, est trop souvent perçue comme un exercice simple et accessible par les bricoleurs se souvenant de leurs cours de physique du collège…

Mais dans la réalité, lorsque l’on n’a pas soi-même réalisé l’intégralité de l’installation, savoir identifier correctement chaque élément du réseau peut devenir très complexe, et des travaux initialement prévus pour durer 1h ou 2h peuvent s’éterniser – sans compter les risques importants en cas de mauvaise réalisation. Faites-vous accompagner par un pro de votre région !

 

 


[1] Observatoire National de la sécurité électrique, Diagnostic électrique obligatoire: ce qu’il faut savoir sur le DEO, mars 2017.

 

 

Articles populaires

Newsletter

Pour recevoir notre newsletter, confiez-nous votre adresse email !

Votre adresse e-mail est communiquée uniquement à HOMLY YOU pour recevoir la newsletter HOMLY MAG. Conformément aux dispositions de la loi « Informatique et Libertés », vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, de suppression et d’opposition sur les données personnelles vous concernant que vous pouvez exercer en envoyant un e-mail à : service@homly-you.com

À propos d’Homly You
À propos d’Homly You

Homly You est le premier site français à proposer une mise en relation de qualité avec les meilleurs professionnels du bâtiment. Nous mettons pour vous à portée de clic une grande variété d’experts indépendants et spécialistes dans leur domaine.

Et nous vous aidons à sélectionner le profil d’artisan qui correspond le mieux à vos besoins !