icon-information icon-document icon-mail icon-alert icon-arrow-bottom icon-arrow-left icon-arrow-right icon-arrow-up icon-chat icon-check icon-clock icon-close icon-currency icon-dropdown icon-marker icon-phone icon-website icon-question icon-medal icon-star-filled icon-star icon-plain icon-answer icon-reply icon-next icon-prev icon-tools icon-dropdown-menu icon-medal icon-list icon-favourite icon-plus icon-profile icon-project icon-trash icon-play icon-tool icon-youtube icon-facebook icon-twitter icon-share-googleplus icon-share-linkedin icon-share-pinterest icon-share-twitter icon-share-facebook icon-share-like icon-add-picture icon-check-contour icon-search
Le

Opération « rénovation de façade » : l’essentiel avant de vous lancer

La peinture qui s’effrite, un crépi qui ne vous plaît plus, une vente en perspective… autant de raisons qui peuvent vous donner envie de rénover votre façade. Ces travaux importants nécessitent de se poser les bonnes questions et de faire les bons choix.  Suivez le guide !

Tout savoir sur la rénovation de façade

4 bonnes raisons de se lancer dans une rénovation de façade

 

Plusieurs raisons peuvent vous pousser, en tant que propriétaire, à vouloir rénover votre façade.

 

  • La plus importante : protéger ! Si votre façade n’est pas entretenue, il y a des risques que l’humidité s’installe…Certains signes ne trompent pas : apparition de mousse, lichen, cloque ou encore fissures.

 

  • La rénovation de façade est également l’occasion d’améliorer les performances thermiques de votre logement, en intégrant à vos travaux l’isolation thermique par l’extérieur des murs.

 

  • Vous ne le savez peut-être pas mais le ravalement de façade est obligatoire tous les 10 ans dans certaines villes comme Paris. Pour savoir si cette loi s’applique à votre commune, rendez-vous dans votre mairie !

 

  • Enfin, sans parler de législation ou de sécurité, rénover votre façade permet de valoriser votre bien, notamment si vous songez à la vente ou si vous recherchez de nouveaux locataires.

 

 

Le point sur les obligations administratives

 

Avant de choisir la couleur de votre enduit, une étape est indispensable : la consultation du PLU (Plan Local d’Urbanisme) de votre ville ou de votre agglomération. Comme pour le choix de la teinte de vos volets, des palettes de couleurs peuvent en effet vous être imposées. Le service urbanisme de votre commune mettra à votre disposition les nuanciers autorisés. De même, si vous souhaitez modifier le revêtement de votre façade en optant pour un bardage ou un parement mural par exemple, vérifiez que le PLU vous y autorise.

 

Une fois que vous aurez trouvé l’entreprise qui s’occupera de vos travaux, vous devrez repasser par la case mairie pour y déposer une déclaration préalable de travaux. Ainsi, la mairie sera au courant de votre projet et l’étudiera pour vous donner son autorisation.

A noter : le délai d’instruction est de 1 mois. Ce délai peut être plus long si un monument historique se trouve à proximité de votre logement.

Une fois les travaux validés, votre mairie vous remet un arrêté et la mention de non-opposition devra être affichée sur le terrain. Cet arrêté peut être contesté par un tiers devant le tribunal administratif dans un délai de 2 mois.

 

Après la validation de votre mairie, il est donc conseillé d’attendre 2 mois avant de vous lancer dans les travaux de ravalement.  

 

Après l'obtention de votre déclaration préalable de travaux, vous devrez également vous occuper de la déclaration d’ouverture de chantier (DOC) toujours auprès de votre mairie ou bien en ligne. Vous disposez de 3 ans pour commencer les travaux.

 

Et le chantier terminé, nouvelle étape à la mairie pour déposer la déclaration attestant l’achèvement et la conformité des travaux (DAACT).

 

Si des échafaudages sont nécessaires et empiètent sur un espace public, l’entreprise en charge des travaux devra déposer une demande d’autorisation d’occupation temporaire du domaine public auprès de la mairie.

Votre logement est classé « monument historique », ou est situé à côté d’une construction qui l’est ? Votre projet de ravalement de façade devra obtenir l’agrément d’un architecte des Bâtiments de France, ce qui allongera les délais d’instruction et de recours énoncés précédemment.  

 

Rénovation d’une façade classée

 

Nouveauté 2017 : le cadre législatif de la rénovation de façade évolue...

 

Depuis janvier 2017, il est obligatoire de renforcer l’isolation thermique de votre logement dès lors que 50 % de votre façade fait l’objet de travaux de ravalement - tels que la réfection de l’enduit existant, le remplacement d’un parement existant ou la mise en place d’un nouveau parement. Le but ? Réduire la consommation énergétique finale des bâtiments. Cette pratique est, dans tous les cas, largement conseillée à toute personne s’engageant dans des travaux de ravalement de façade, sauf contrainte technique ou esthétique.

 

 

Rénovation de votre façade : les questions que vous allez sûrement vous poser

 

Ces 2 termes, quoique très proches, ne signifient pas totalement la même chose.

 

Quand on parle de rénovation, il est seulement question de nettoyer la façade, d’enlever la mousse ou le lichen. Pour cela, nous vous conseillons de faire appel à des professionnels car un mauvais traitement peut engendrer de nombreux dommages et faire apparaître des fissures.

 

Le ravalement est l’étape suivante qui consiste à enlever le revêtement existant et poser ensuite un nouveau revêtement.

Avant même de parler de revêtement, intéressez-vous au support de votre mur ! L’adhésion de votre revêtement dépend en effet de ce support qui peut être en brique, en béton, en pierre ou en bois.

 

Il également très important que le support et le revêtement soient compatibles, pour que le mur puisse « respirer » correctement et que la vapeur d’eau provenant du mur ne se condense pas et ne cause pas de problèmes d’humidité.

 

L’enduit

L’enduit, aussi appelé crépi, peut être posé sur un support en brique, en béton et en pierre. Il offre une large sélection de finitions : enduit projeté, écrasé, gratté ou taloché. Plus ou moins rugueux, vous devrez également choisir sa couleur.

 

La peinture

Pour la peinture, 2 options s’offrent à vous : l’appliquer directement sur un support en bois, brique, béton ou bois, ou bien sur votre enduit. Attention la peinture ne s’applique que sur une façade en excellent état qui devra être nettoyée en amont.

 

Le parement

Vous rêvez d’un mur en vieilles pierres ou en briques mais votre façade est en béton ? La solution : le parement ! Ces plaquettes imitent tous types de pierres et leur pose se révèle plutôt simple : les coller sur le support et jointer. Evitez cependant les parements en plâtre, uniquement destinés à l’intérieur.

 

Le bardage

Traditionnellement, le bardage est en bois massif, mais au bout d’une dizaine d’années, ne vous étonnez pas si ce matériau se grise. Si vous voulez garder l’aspect bois massif, vous pouvez opter pour un bardage en imitation bois, en bois composite (50 % de PVC et 50 % de bois naturel), en fibres-ciment ou en PVC. Sachez cependant que le bois composite est peu vertueux d’un point de vue écologique, car impossible pour le moment à recycler.

Avec des murs en matériau brut, on parle alors de « restauration » de façade : les pierres ou briques doivent être rénovées ou remplacées.

 

Il est aussi possible que les joints soient abîmés ; il faudra alors les piocher et jointer de nouveau.

 

Ce type de chantier est cependant plus long et plus coûteux qu’un ravalement classique.  

Les fissures demandent une attention toute particulière et doivent être surveillées de près.

 

En effet, si une fissure pointe le bout de son nez, il se cache généralement derrière elle des problèmes bien plus importants comme une infiltration, un tassement des fondations, des mouvements du sol, voire même la rupture d’une fondation.

 

Veillez à ne surtout pas cacher la misère sous un support en bardage ou avec un enduit « tramé » : il faut identifier les causes et les réparer avant toute rénovation de votre façade.

Le support et le revêtement de votre façade participent à la bonne étanchéité de votre maison en empêchant l’eau de pénétrer à l’intérieur. Son rôle premier est d’imperméabiliser et non d’isoler.

 

Cependant, il existe une technique d’isolation thermique des murs par l’extérieur (ITE) qui peut être réalisée en même temps que vos travaux de façade et vous permettra d’améliorer votre confort sans avoir à vider les lieux pendant les travaux (ce que suppose une isolation thermique par l’intérieur).

 

A moins d’avoir déjà une isolation performante existante à l’intérieur ou une façade classée, n’hésitez pas à investiguer la mise en œuvre d’une ITE dans le cadre de votre projet de rénovation de façade : éligible à des aides financières conséquentes, son surcoût sera rapidement rentabilisé par les économies d’énergie que vous effectuerez !

Différents éléments vont entrer en jeu lors de l’élaboration de votre devis : la surface totale de votre façade et son état actuel, son support, le revêtement choisi et l’accessibilité de votre logement. Comptez donc une enveloppe de 30 à 100 € par mètre carré de façade. Par exemple, prévoyez 50 à 60 €/m² pour un enduit RPE (Revêtement Plastique Epais) sur un mur en parpaing.

 

N’hésitez pas à demander plusieurs devis auprès de différents professionnels de votre région pour pourvoir comparer les prix.

 

Pour ce genre de travaux, sachez aussi que vous bénéficiez d’un taux de TVA réduit à 10 % (et même 5,5 % si vous faite une ITE dans le cadre de votre rénovation de façade).

Certaines aides existent également :  

 

  • le crédit d’impôt, si vous installez ou rénovez l’isolation thermique extérieure de votre logement,

 

  • des subventions de l’ANAH (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat) pouvant aller jusqu’à 50 % du coût des travaux,

 

  • des primes accordées par la Direction Départementale de l’Equipement,

 

  • des subventions de la part des collectivités territoriales telles que le Conseil départemental, régional ou votre commune. 

Articles populaires

Newsletter

Pour recevoir notre newsletter, confiez-nous votre adresse email !

Votre adresse e-mail est communiquée uniquement à HOMLY YOU pour recevoir la newsletter HOMLY MAG. Conformément aux dispositions de la loi « Informatique et Libertés », vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, de suppression et d’opposition sur les données personnelles vous concernant que vous pouvez exercer en envoyant un e-mail à : service@homly-you.com

À propos d’Homly You
À propos d’Homly You

Homly You est le premier site français à proposer une mise en relation de qualité avec les meilleurs professionnels du bâtiment. Nous mettons pour vous à portée de clic une grande variété d’experts indépendants et spécialistes dans leur domaine.

Et nous vous aidons à sélectionner le profil d’artisan qui correspond le mieux à vos besoins !