icon-information icon-document icon-mail icon-alert icon-arrow-bottom icon-arrow-left icon-arrow-right icon-arrow-up icon-chat icon-check icon-clock icon-close icon-currency icon-dropdown icon-marker icon-phone icon-website icon-question icon-medal icon-star-filled icon-star icon-plain icon-answer icon-reply icon-next icon-prev icon-tools icon-dropdown-menu icon-medal icon-list icon-favourite icon-plus icon-profile icon-project icon-trash icon-play icon-tool icon-youtube icon-facebook icon-twitter icon-share-googleplus icon-share-linkedin icon-share-pinterest icon-share-twitter icon-share-facebook icon-share-like icon-add-picture icon-check-contour icon-search
Le

Suite parentale : nos conseils pour en aménager une chez soi

Transformer votre chambre actuelle en véritable suite parentale, c’est votre prochain projet ? Pour bien vous lancer dans ce nouvel aménagement, voici une liste des principales questions à vous poser avant de démarrer les travaux… et quelques astuces pour optimiser chaque m² ! 

Comment aménager une suite parentale chez soi ?

Les questions à se poser avant d’aménager une suite parentale

 

Si la suite parentale fait souvent référence à la chambre à coucher des parents, elle est surtout connue pour être une version « améliorée » de la chambre : salle de bains, dressing, bibliothèque voire même terrasse, la suite parentale s’aménage selon les envies ! Pour partir du bon pied dans votre projet de suite parentale, voici nos conseils.

 

1er étape : on délimite les espaces  

 

La première question à laquelle il faut répondre avant d’aménager une suite parentale concerne la répartition des différents espaces. Si pour certains la priorité sera d’accorder un maximum de m² au dressing, pour d’autres la suite parentale n’ira pas sans sa vaste salle de bains. Il est donc primordial de bien définir vos priorités afin d’exploiter au mieux les m² dont vous disposez.

 

 Etape 1 : délimitez l'espace.

 

Lorsque vous avez une idée concernant la répartition des différents espaces, vient le moment de configurer la pièce de façon à circuler sans difficulté. Par exemple, vous devrez apporter une attention toute particulière à l’emplacement des fenêtres et des portes et vous assurer que la circulation reste possible même celles-ci ouvertes.

 

Bien penser un nouvel espace n’est pas forcément chose aisée, c’est pourquoi il peut être judicieux de vous faire accompagner durant cette étape par un architecte d’intérieur.

Si vous aménagez une suite parentale sous les combles, l’emplacement de la trémie, et par conséquent l’accès à l’escalier, viendra conditionner la configuration des espaces. On évitera par exemple de positionner le lit en face de la trémie afin d’éviter d’éventuelles chutes.

 

2ème étape : définir mon budget

 

Il est indispensable de valider votre enveloppe budgétaire avant de vous lancer dans la phase de travaux.

 

Vous avez défini une enveloppe mais une fois les premiers éléments posés, vous êtes hors budget ?  Dans ce cas, n’hésitez pas à reprendre votre projet point par point : revoir vos plans pourrait bien vous faire réaliser des économies non négligeables… !

 

Commencez par identifier les postes importants de dépenses : ces derniers peuvent pour la plupart être revus à la baisse grâce à des modifications d’aménagement. Par exemple, si vous envisagez de créer une fenêtre dans la salle de bains – et donc d’ouvrir un mur porteur - mais que cette opération représente un coût important, posez-vous la question : est-ce vraiment indispensable ?

 

> J’estime le montant de mes travaux d’aménagement d’une suite parentale gratuitement

 

 

Quelle suite parentale me correspond ?

 

Maintenant que votre budget est défini, c’est le moment de vous poser quelques questions quant à l’aménagement de ce futur espace. Que vous décidiez de faire ou non appel à un architecte d’intérieur, il vous faudra valider les plans avant que les travaux ne débutent : revoyons ensemble les éléments de base à prendre en compte, pièce par pièce.

 

Le coin nuit  

 

Si la suite parentale séduit pour son côté multifonction, elle n’en reste pas moins une chambre avant tout.

 

Le lit est donc logiquement LE point de départ lorsqu’on aménage sa suite parentale.  

 

Partez de votre lit pour aménager le reste de votre suite parentale.

 

Quelles que soient ses dimensions, placez le lit de manière à laisser suffisamment d’espace autour pour pouvoir circuler. Sachez que la distance minimale requise entre un lit et un mur est en général de 60 cm, chiffre basé sur la largeur des épaules d’un adulte.

 

Dans cette même logique d’espacement, soyez attentif à la hauteur sous plafond au niveau de votre lit, notamment si vous vous trouvez sous les combles : il y a plus agréable que de se cogner la tête dans le plafond au réveil, n’est-ce pas ?

 

Même chose si une fenêtre se trouve non loin de votre lit, vérifiez que ce dernier ne la bloque pas et qu’il est possible d’y accéder facilement sans heurter la fenêtre lorsque celle-ci est ouverte.  

 

Autre point important, le chauffage. Pour un confort optimal, on vous conseille d’opter pour le chauffage au sol lorsque cela est possible. En effet, que ce soit au saut du lit ou sur le chemin de la douche, la suite parentale est une pièce où l’on se trouve souvent pieds nus !

 

Respectez les règles de circulation lorsque vous positionnez votre lit.

 

En matière d’éclairage, c’est également le moment de réfléchir au système qui s’adapte le mieux à votre mode de vie : appliques murales ou lampes de chevets, n’oubliez pas de placer les prises électriques à proximité du lit au niveau des tables de nuit.

Le petit truc en plus : les appliques murales ! En plus de donner du volume à nos têtes de lit, les lampes flexibles permettent d’orienter la lumière et ainsi de ne pas déranger votre moitié dans son sommeil même en pleine crise nocturne de « dévorage » de bouquin… !

 

Les appliques murales donnent du style à la tête de lit.

 

Enfin, si votre box internet se trouve dans la chambre, pensez à l’éloigner au maximum de la tête de lit et à la dissimuler dans un rangement pour ne pas être gêné par les clignotements et autres lumières en pleine nuit. De plus, cela vous permettra d’être moins exposé aux ondes électromagnétiques. 

 

La salle de bains

 

La suite parentale est, par définition, une pièce qui se partage : elle doit alors être pensée pour le confort de 2 personnes, qui ne vivent pas forcément au même rythme.  

 

Autrement dit, il est essentiel de prévoir les usages et le rythme de chacun pour faire les bons choix surtout au moment de penser la salle de bain. La tendance étant au décloisonnement, il n’est pas rare que la salle de bain, incontournable de la suite parentale, donne directement sur l’espace nuit.

 

Qui dit suit parentale, dit salle de bains !

 

Il faut savoir que cet aménagement peut vite devenir compliqué à vivre au quotidien, notamment si la salle de bains accueille vos toilettes.

 

Au-delà de la question de l’intimité, qui dit salle de bains dit ventilation intégrée pour que l’humidité n’envahisse pas le reste de la suite parentale. En règle générale, il vaut mieux privilégier une installation silencieuse afin d’éviter ce petit bruit de fond qui peut vite devenir désagréable.

 

Par ailleurs, si vous optez pour la salle de bains ouverte sur la chambre, prévoyez plutôt un éclairage doux qui ne viendra pas agresser votre moitié encore endormie. Le détecteur de mouvement peut être une solution intéressante : la lumière se déclenchant à votre approche, vous n’aurez plus à tâtonner dans le noir pour trouver l’interrupteur. Mais attention, la présence d’électricité dans une salle de bains doit répondre à certaines règles de conformité, notamment à la norme NFC 15-100.

 

Autre point important à prendre en compte dans la salle de bain : la circulation. Si vous décidez de la fermer, privilégiez plutôt une porte coulissante comme la porte à galandage : en plus de vous faire gagner 1 bon m², elle facilitera l’accès à votre salle de bains.

 

Gagnez de la place en optant pour la porte à galandage.

 

Lors de l’aménagement de cet espace, gardez bien en tête que même si les normes d’accessibilité ne s’appliquent pas dans votre cas précis, une salle de bain bien pensée et accessible ne pourra qu’apporter de la valeur à votre bien en cas de revente et de la praticité votre âge avançant.

Le petit truc en plus : la niche de rangement ! Très pratique niveau rangement, la niche apporte un côté design à l’ensemble de la salle de bains lorsqu’elle est éclairée.

 

Esthétique et pratique, la niche de douche s’invite dans la salle de bains.

 

Le dressing ou pièce bonus

 

Passons maintenant au dressing. Cet incontournable du rangement réunit généralement penderie, placard et tiroirs en un seul et même endroit, à proximité du coin nuit. Il peut être aussi bien ouvert que fermé sur le reste de la suite parentale. Toutefois, si votre futur dressing se situe à côté de la salle de bains, alors mieux vaut le fermer afin de protéger un maximum vos vêtements de l’humidité. 

 

Faites-en sorte de protéger votre dressing de l’humidité.

 

En matière d’éclairage, les spots, qu’ils soient intégrés au mobilier ou au plafond, sont particulièrement adaptés à son usage. L’essentiel étant de pouvoir trouver ses affaires sans difficulté et sans pour autant être agressé de bon matin par la lumière.

 

Quant à la partie rangement de votre dressing, l’idéal est de séparer les garde-robes de chacun pour pouvoir être à deux dans le dressing sans se marcher dessus. Niveau rangement, vous pouvez prévoir des rangements accessibles pour vos affaires de tous les jours et exploiter d’autres parties moins accessibles pour stocker valises, affaires de ski, et autres accessoires moins quotidiens. Afin de ne pas vous retrouver piégé entre 2 portes de placard, vérifiez aussi que vous pouvez circuler dans votre dressing même une fois vos rangements ouverts.

 

Cloisonnez votre suite parentale selon vos besoins.

 

Aussi bien sous les combles que dans une mini surface, il existe désormais de nombreuses solutions de rangement qui s’adapteront quelle que soit la géométrie de l’espace.  

Le petit truc en plus : si votre dressing le permet, optez pour un îlot central 2-en-1 : à la fois banquette et rangement, il s’avère très pratique !

Humidité, acoustique, odeurs, éclairage… Vous l’aurez compris, aménager une suite parentale revient à gérer plusieurs éléments qui, une fois regroupés dans un seul et même espace, doivent être pensés pour s’adapter à votre mode de vie et à votre conception de l’intimité.

 

Vous aimeriez aménager une suite parentale mais avez peur que la surface soit trop limitée ? Laissez-vous guider par un architecte d’intérieur qui saura vous proposer des solutions adaptées à votre projet :

 

 

Votre projet de suite parentale est au point mais vous n’avez toujours pas trouvé la perle rare qui vous aidera à le réaliser ? On vous met gratuitement en relation avec des artisans de confiance près de chez vous :

 

 

 

Articles populaires

Newsletter

Pour recevoir notre newsletter, confiez-nous votre adresse email !

Homly You traite vos données pour vous envoyer ses newletters. Consultez la rubrique « Vos données et vos droits » pour en savoir plus.

À propos d’Homly You
À propos d’Homly You

Homly You est une marque de service du groupe Saint-Gobain, leader mondial de l’habitat.

Notre ambition : vous permettre de concrétiser votre envie d’un logement plus conforme à vos besoins et à vos inspirations… en toute simplicité !

Mise en relation avec des professionnels qualifiés, accompagnement personnalisé tout au long de votre projet, services sur mesure : nous vous proposons toute une gamme de solutions pensées pour répondre à vos besoins.