icon-information icon-mail icon-alert icon-arrow-bottom icon-arrow-left icon-arrow-right icon-arrow-up icon-chat icon-check icon-clock icon-close icon-currency icon-dropdown icon-marker icon-phone icon-website icon-question icon-medal icon-star-filled icon-star icon-plain icon-answer icon-reply icon-next icon-prev icon-tools icon-dropdown-menu icon-medal icon-list icon-favourite icon-plus icon-profile icon-project icon-trash icon-play icon-tool icon-youtube icon-facebook icon-twitter icon-googleplus icon-linkedin icon-document icon-download icon-search icon-share-googleplus icon-share-linkedin icon-share-pinterest icon-share-twitter icon-share-facebook icon-share-like icon-check-contour icon-circle-arrow-left icon-circle-arrow-right
3000 artisans qualifiés en France
36 conseillers à votre service
Respect de vos données personnelles Respect de vos données
Gratuit et sans engagement

Je définis mon projet de travaux

Un conseiller me rappelle

Des artisans qualifiés me contactent sous 48h

Je reçois jusqu'à 4 devis détaillés

Ils ont testé


Vous rénovez votre maison et souhaitez séparer ou isoler deux pièces ? Vous aurez besoin de poser des cloisons. Si elles ne participent pas à la stabilité de la structure comme les murs porteurs, les cloisons n’en sont pas moins essentielles pour optimiser l’espace et donner une identité à vos pièces à vivre.

 

Montage de cloisons sur ossature bois ou métallique, pose de contre-cloisons… Homly You vous aide à trouver en quelques clics les meilleurs artisans pour concrétiser votre projet, près de chez vous. Pour obtenir gratuitement jusqu’à 4 devis de plaquistes, précisez dès à présent ce que vous souhaitez réaliser !

 

 

La pose d’une cloison fixe : choisir le système de pose (sur ossature ou non) et le type de cloisons

 

Si vous souhaitez séparer définitivement deux pièces à vivre, nous vous conseillons de poser une cloison fixe qui résistera au temps et isolera correctement de l’humidité et du bruit.

 

 

La solution la plus simple et la plus moderne pour monter une cloison est de poser une ossature bois ou métallique sur laquelle viendra se fixer la cloison. Cette dernière peut être en plaques de plâtre ou en plaques alvéolaires (qui consistent en deux panneaux sandwich en plaque de plâtre encadrant une structure en alvéoles, les plaques seront alors fixées sur des rails).

 

Si vous préférez des matériaux plus naturels, vous pouvez également opter pour des plaques en gypse et fibres de cellulose, ou bien une cloison entièrement en bois.

Le montage sur ossature bois ou métallique présente l’avantage de pouvoir mettre en place des configurations différentes de part et d’autre de l’ossature (une cloison pour pièce sèche d’un côté et une cloison hydrofuge de l’autre par exemple). De plus, il est possible d’améliorer simplement les performances acoustiques ou thermiques de la cloison en posant une couche d’isolant entre les deux plaques, sans avoir à poser de contre-cloison. Ce type de pose est particulièrement adapté aux grandes surfaces.

 

Les cloisons peuvent également être réalisées en carreau de plâtre, en béton cellulaire,  en  brique plâtrière ou en carreau de terre cuite : dans ces cas, la cloison se monte par pose de blocs et non sur ossature.

Les carreaux de plâtre, de faible encombrement, sont faciles à manier et conviennent tout particulièrement aux espaces exigus. 

 

C’est également le cas pour les carreaux de terre cuite ou les briques plâtrières, qui présentent deux autres avantages : leur plus grande résistance aux charges et l’amélioration, de par leur densité, de l’inertie du bâtiment. Ces materiaux sont particulièrement indiqués s' il faut suspendre des meubles lourds (cuisine) et/ou si la maison a naturellement peu d’inertie (maison ossature bois, maison avec une isolation par l’intérieur, …).

 

Si vous désirez renforcer l’isolation d’une cloison montée par blocs, vous pouvez demander à votre plaquiste la pose d’une contre-cloison, c’est-à-dire l’installation d’une deuxième paroi derrière la première, entre lesquelles sera posée une couche d’isolant.

Isolation acoustique, tenue au feu, résistance à l’humidité : il existe une large gamme de cloisons adaptées au type de pièce où elles seront mise en œuvre et aux performances souhaitées  en termes de confort.

Ainsi, dans les pièces humides (cuisine, wc et salle de bains), il est conseillé de mettre en œuvre des cloisons hydrofuges.

 

Dans le cas d’une cloison entrant en contact avec une cheminée ou un poêle, les critères de réaction au feu de la cloison devront être pris en compte. Une solution en béton cellulaire est bien adaptée à ces cas.

D’autres critères plus personnels, comme la résistance aux chocs, les performances acoustiques ou la qualité de l’air, peuvent également entrer en ligne de compte dans le choix du type de cloisons que vous ferez poser.

 

 

La pose de cloisons mobiles

 

Si votre objectif n’est pas l’isolation mais la simple séparation fonctionnelle entre deux espaces, vous pouvez privilégier une cloison mobile et décorative. La plus célèbre est la cloison japonaise, composée de panneaux coulissants laissant passer la lumière et fixés sur un rail haut, qui peut d’ailleurs se conjuguer avec l’ossature bois ou métal de vos autres cloisons. Dans le même esprit, il existe d’autres solutions de cloisons coulissantes et amovibles. L’intérêt de ces solutions est la facilité de leur pose et la possibilité de les ouvrir pour augmenter l’impression d’espace et adapter la fonctionnalité des pièces selon les besoins du moment.

 

Pour vos travaux de cloisons ossature bois ou de cloisons mobiles, faites appel à des plaquistes qui sauront vous conseiller et comparez plusieurs devis via le formulaire ci-dessous 

 

Vous cherchez des artisans pour monter vos cloisons et contre-cloisons ?

Nos pros proposent d’autres services qui peuvent vous intéresser :

Ils parlent de nous