icon-information icon-mail icon-alert icon-arrow-bottom icon-arrow-left icon-arrow-right icon-arrow-up icon-chat icon-check icon-clock icon-close icon-currency icon-dropdown icon-marker icon-phone icon-website icon-question icon-medal icon-star-filled icon-star icon-plain icon-answer icon-reply icon-next icon-prev icon-tools icon-dropdown-menu icon-medal icon-list icon-favourite icon-plus icon-profile icon-project icon-trash icon-play icon-tool icon-youtube icon-facebook icon-twitter icon-googleplus icon-linkedin icon-document icon-download icon-search icon-share-googleplus icon-share-linkedin icon-share-pinterest icon-share-twitter icon-share-facebook icon-share-like icon-check-contour icon-circle-arrow-left icon-circle-arrow-right
3000 artisans qualifiés en France
36 conseillers à votre service
Respect de vos données personnelles Respect de vos données
Gratuit et sans engagement

Je définis mon projet de travaux

Un conseiller me rappelle

Des artisans qualifiés me contactent sous 48h

Je reçois jusqu'à 4 devis détaillés

Ils ont testé


En zone rurale, lorsqu’une maison ne peut être raccordée au tout-à-l’égout, l’installation d’un dispositif d’assainissement individuel devient indispensable ! C’est la fosse septique qui est le plus couramment  installée.

 

Invisible, son enfouissement dans le jardin est une opération à la fois complexe et règlementée, qui requiert une étude technique et une autorisation en mairie.

 

Faire appel à un professionnel est donc la meilleure solution pour réussir son installation de fosse septique, sans risques pour l’environnement, ni pour la santé des résidents.

 

 

 

Fosse septique ou fosse toutes eaux ?

 

Bien que le terme « fosse septique » soit entré dans le langage courant, il est réducteur : il concerne uniquement les « eaux de vanne », provenant des sanitaires. Aujourd’hui, on n’installe plus de fosses septiques en France : elles sont remplacées par des fosses « toutes eaux ». Comme leur nom l’indique, elles traitent toutes les eaux usées de la maison, qu’elles proviennent des robinets, de la salle de bain ou des sanitaires.

 

Le fonctionnement de la fosse toutes eaux est exactement le même que celui de la fosse septique, c’est pourquoi on utilise souvent indistinctement les deux termes. Le principe est simple : les eaux usées de la maison sont d’abord acheminées dans une cuve, enfouie dans le jardin, où les déchets se décomposent par l’action des bactéries. Le reste du traitement est ensuite assuré par le sol du terrain, où les eaux s’écoulent via des canaux de drainage.

 

Attention, en aucun cas les eaux chargées ne doivent se mélanger avec les eaux grises, ce qui suppose la mise en place d’un puits d’infiltration.

 

 

Fosse septique : une installation à faire valider en mairie

 

Pour éviter la pollution des nappes phréatiques et des cours d’eau, l’installation de fosse septique est dûment règlementée. Que ce soit pour un enfouissement dans une maison neuve ou ancienne, vous devez solliciter une validation préalable du projet auprès du SPANC (Service Public de l’Assainissement Non Collectif).

 

Pour cela, rapprochez-vous de votre mairie : c’est elle qui centralise les demandes d’attestation au SPANC, ou qui vous dirigera vers l’antenne la plus proche. Votre professionnel de l’installation de fosse septique vous assistera dans la constitution de ce dossier, qui doit notamment certifier les critères suivants :

 

  • La surface réservée à l’assainissement est-elle suffisante ?

 

  • Vos cuves ont-elles une capacité adéquate à la taille de la maison ? Il faut compter au moins 3m² pour une petite maison de 5 pièces.

 

  • La topographie du terrain est-elle adaptée ? Cela dépend de la pente, de la proximité de nappes phréatiques et de la nature des sols.

 

  • Le terrain est-il situé en zone inondable ?

 

Pour valider tous les critères techniques, une étude de terrain est réalisée avant le début des travaux et coûte de 900 à 1200 € TTC. Votre spécialiste en installation de fosse septique peut éventuellement réaliser un carottage pour l’analyse du sol. Faire appel à un professionnel sur Homly You vous permet de bénéficier d’un accompagnement tout au long du projet, dès la constitution du dossier de validation. 

 

 

 

Choix de l’emplacement : les distances de sécurité

 

Pour être validé par le SPANC, l’emplacement de votre fosse septique devra respecter certaines distances de sécurité. La cuve devra ainsi être positionnée, au minimum, à :

 

  • 3 mètres des limites de la propriété, des arbres ou des clôtures ;
  • 5 mètres des habitations ;
  • 35 mètres d’éventuels puits ou points de captage d’eau destinés à la consommation humaine.

 

Enfin, la réglementation des systèmes d’assainissement non collectifs interdit le passage de véhicules au-dessus de la fosse septique et du système d’épandage, et aucuns végétaux (excepté du gazon) ne doit y pousser. 

 

Vous cherchez un spécialiste de l’installation des fosses septiques pour vous accompagner dans vos démarches et réaliser l’installation dans les règles de l’art ? Homly you vous met gratuitement en relation avec des artisans qualifiés.

 

 

 

 

Vous cherchez un artisan pour installer votre fosse septique ?

Nos pros proposent d’autres services susceptibles de vous intéresser :

Ils parlent de nous